• Artothèque du musée des Beaux-Arts
    • 2017
    • Guillaume Pinard, Les retrouvailles

    • Exposition
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/Vitaioli_Retrouvailles300DPI.jpg
    • 01.07.17 → 26.11.17
      Exposition
      Artothèque du musée des Beaux-Arts
    • Le musée des beaux-arts de Brest propose à Guillaume Pinard de s’approprier la collection du musée et d’imaginer un ensemble de combinaisons possibles entre des œuvres de la collection sorties des réserves, pour la plupart inédites ou rarement exposées, et la création contemporaine.

      À l’invitation de celui-ci, une dizaine d’artistes se prêtent au jeu de la réinterprétation pour faire de cette exposition un espace d’expérimentations originales. Vous pourrez ainsi découvrir les œuvres d’Henni Alftan, Azadeh Ardalan, Victor Calliat, Maurice Chabas, Anne-Sophie Convers, Sonia Delaunay, Hélène Farges, Vidya Gastaldon, Guillaume Guillon-Lethière, James Hamilton Hay, Paul Leroy, François Lunven, Paul Mathey, René Ménard, Marie-Claire Mitout, Vera Molnár, Guillaume Pinard, Henri Rivière, Anne-Marie Rognon, Elsa Sahal, Julia Scalbert, Utagawa Kuniyoshi, Charlotte Vitaioli, ainsi qu’un ensemble d’ex-voto romains du 2e siècle avant J.-C.

      « Nous serons en été quand le musée des beaux-arts de Brest accueillera cette exposition. J’imagine alors cette maison comme un beau jardin au clair de lune, dans lequel chacun d’entre nous pourra prendre le temps de laisser bailler son existence, de se rendre disponible aux rencontres. Je sais que nos émotions comme notre pensée sont irréductibles aux mensurations de l’intelligence, que le profil de notre vie ne vaut pas son visage, que chacun d’entre nous : artiste de la collection du musée, artiste invité, visiteur d’un jour ou habitué, aura des raisons singulières de se trouver dans ce jardin. Aussi, je ne veux pas gâcher cette fête par un ordre du jour, imposer mon parcours, mais simplement ouvrir la porte au plaisir des retrouvailles. », Guillaume Pinard.

      L’exposition est réalisée en partenariat avec BASE, projet initié par Documents d’Artistes Bretagne et l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne.

      Infos pratiques :
      Exposition du 1er juillet au 26 novembre 2017
      Vernissage le 1er juillet à 11h
      Musée des Beaux-Arts de Brest, 24 rue de Traverse.
      Contact : Musée des Beaux-Arts de Brest

    • Artothèque du musée des Beaux-Arts
    • 2016
    • Corentine Le Pivert et Nicolas Gérot, C’est déjà demain

    • Exposition
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/Corentine_le_Pivert_Nicolas_Gerot.jpg
    • 15.10.15 → 10.01.16
      Exposition
      Artothèque du musée des Beaux-Arts
    • Exposition de Corentine Le Pivert et Nicolas Gérot, à l’Artothèque du Musée des Beaux-Arts de Brest, du 15 octobre 2015 au 10 janvier 2016.
      Vernissage le mercredi 14 octobre à 18h30, suivi à 19h30 d’une performance musicale des deux artistes.
      Soucieuse de prolonger sa mission de soutien à la jeune création, l’artothèque propose pour la deuxième année consécutive une carte blanche à des jeunes artistes. Cette année, elle accueille le travail de Corentine Le Pivert et Nicolas Gérot. Dans la galerie de l’artothèque, ils présentent un ensemble d’oeuvres inédites produites pour l’exposition. Ils s’aventurent même au sein de la collection permanente du musée en livrant une interprétation toute personnelle d’une oeuvre d’un peintre de paysage néerlandais du 17e siècle Bartholomeus Breenbergh. Dans le cadre du partenariat initié avec BASE, projet artistique mené par Documents d’Artistes Bretagne et L’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne qui diffuse sur internet les productions de récents diplômés de l’EESAB, ce rendez-vous annuel propose de porter un regard sur les pratiques contemporaines du dessin.

      Nés en 1987 et 1983, diplômés de l’École Supérieure d’art de Brest en 2012 et 2011 Corentine et Nicolas vivent et travaillent à Rennes. « Nous entretenons avec lui des rapports complexes. Il nous échappe, nous en manquons souvent, parfois il semble long, plus rarement extensible. Le réveil sonne : c’est déjà demain.» Corentine Le Pivert et Nicolas Gérot.