• La Criée centre d’art contemporain
    • 2018
    • Vincent Gicquel, C’est pas grave

    • Exposition
    • 23.06.18 → 26.08.18
      Exposition
      La Criée centre d’art contemporain
    • La Criée centre d’art contemporain invite Vincent Gicquel pour sa première exposition personnelle dans un centre d’art. L’artiste réalise pour l’occasion une série inédite de grandes aquarelles.

      C’est pas grave est produite par La Criée centre d’art contemporain en parallèle de l’exposition Debout ! de la Collection Pinault à Rennes, où l’artiste présente de nouvelles peintures.

      Si la peinture coule dans les veines de Vincent Gicquel, comme l’artiste se plaît à le dire, la pratique du dessin lui est également chevillée au corps. Travailleur infatigable, le dessin, le plus souvent à l’aquarelle, est pour lui tour à tour étude préparatoire, exutoire momentané des ratés et autres impasses où la peinture le mène parfois, idée arrivée soudainement et jetée dans l’urgence, idée ruminée longuement et passée ici à tabac du trait, etc.

      Dans la série de grandes aquarelles imaginées pour La Criée, Vincent Gicquel reprend et développe ses sujets de prédilections, à la fois sujets de peintre et sujets d’Homme : place du motif décoratif dans la peinture, place de la figure dans la composition,  place tragico‑comique, misérable et risible, mais aussi et par là-même jubilatoire, de l’Homme dans la société et dans le monde : Ecce Homo.

      En parallèle et prolongement de sa peinture, les aquarelles de Vincent Gicquel permettent de prendre la mesure de l’extrême urgence à vivre et à peindre de l’artiste, observateur écorché et amusé de la comédie humaine, condensée ici dans son expression la plus nue.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2018
    • Francis Raynaud, « Les six faces d’un chapeau »

    • Performance
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/FrancisRaynaud.jpg
    • 06.04.18 → 19.05.18
      Performance
      La Criée centre d’art contemporain
    • L’œuvre de Francis Raynaud, « Objets de prestidigitation », jusque-là, « en sommeil » est activée par des performeurs et prestidigitateurs. Faire des tours de magie, c’est quelque part faire du bricolage et de la sculpture. Cette performance crée un lien entre art, « bricologie » et prestidigitation.

       

      « Objets de prestidigitation » est exposée à La Criée pour l’exposition « Sculpter (faire à l’atelier) »

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2018
    • Sculpter (faire à l’atelier)

    • Exposition
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/Sculpter_LilianBourgeat_web.jpg
    • 14.03.18 → 27.05.18
      Exposition
      La Criée centre d’art contemporain
    • Wilfrid Almendra, Pierre Ardouvin, Béatrice Balcou, Élisabeth Ballet, Davide Balula, Richard Baquié, Virginie Barré, Julien Berthier, Dominique Blais, Olivier Blanckart, Katinka Bock, Étienne Bossut, Lilian Bourgeat, Jean- Yves Brélivet, Patrice Carré, Stéphanie Cherpin, Clédat & Petitpierre, John Cornu, Dewar et Gicquel, Julien Dubuisson, Laurent Duthion, Christelle Familiari, Richard Fauguet, Aurélie Ferruel et Florentine Guédon, François Feutrie, Adelaïde Feriot, Dominique Ghesquière, Célia Gondol, Séverine Hubard, Véronique Joumard, Pascal Jounier Trémelo, Pierre Labat, Guillaume Leblon, Laurent Le Deunff, Didier Marcel, Vincent Mauger, Théo Mercier, Anita Molinero, Richard Monnier, Benoît-Marie Moriceau, Samir Mougas, Patrick Neu, Gyan Panchal, Bruno Peinado, Francis Raynaud, Hugues Reip, Sylvie Réno, Pascal Rivet, Élsa Sahal, Ernesto Sartori, Elodie Seguin, Rika Tanaka, Éva Taulois, Stéphane Thidet, Laurent Tixador, Francisco Tropa, Morgane Tschiember, Sergio Verastegui, Marion Verboom, Jacques Vieille, Raphaël Zarka

      Le Musée des beaux-arts, le Frac Bretagne et La Criée centre d’art contemporain s’associent pour proposer une exposition collective sur la sculpture depuis les années 80 en France.
      Le faire et l’atelier sont au cœur de la problématique de cette manifestation, qui dessine les filiations, remises en jeux et extensions opérant d’une génération ou d’un contexte à l’autre, à travers les œuvres d’une soixantaine d’artistes français ou vivant en France.

      « Sculpter (faire à l’atelier) » présente l’atelier du sculpteur comme le lieu du faire, mais également comme celui de la pensée, de l’expérimentation et de la recherche. Les artistes font feu de tout bois : utilisant aussi bien la pâte à modeler que le granit, le plastique que le végétal, des matériaux bruts autant que manufacturés, le geste aussi bien que le produit du geste, le corps, etc. Une place importante est ainsi accordée au matériau, à la matière première, qu’elle soit assemblée, transformée, déformée, composée ou recyclée. À l’atelier, on fabrique : parmi les artistes invités certains maîtrisent seuls la réalisation de leur œuvre, en s’appuyant parfois exclusivement sur la maîtrise d’une technique traditionnelle ou artisanale – le faire se revendique alors savoir-faire –, d’autres préfèrent s’entourer d’experts issus parfois du hors-champs de l’art, des scientifiques, en particulier ceux qui consacrent leur recherche aux matériaux, pour réaliser leurs œuvres.

      « Sculpter (faire à l’atelier) » se veut une exposition sans barrière ni de génération ni de matériaux ni de techniques, non plus que de style. Pour rendre compte de cette volonté, elle est conçue sans discontinuité entre les trois lieux et sans séparation ni cimaise à l’intérieur des salles ; elle privilégie donc la circulation d’œuvre en œuvre par capillarité plutôt que par thématiques ou générations. De ces proximités, naîtront, nous l’espérons, le même type d’accidents et autres miracles que ceux qui surviennent dans l’espace de l’atelier.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2018
    • Yann Sérandour, L’art toute une histoire !

    • Rencontre
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/Portrait-Yann-Serandour-300x400.jpg
    • 14.02.18 → 14.02.18
      Rencontre
      La Criée centre d’art contemporain
    • En 2018, La Criée s’associe à la bibliothèque des Champs Libres pour programmer un cycle de rencontres tous publics, invitant des artistes à raconter leur histoire subjective de l’art.

      Pour cette première, Yann Sérandour, artiste associé au cycle artistique Alors que j’écoutais moi aussi […] partage ses classiques, de la peinture renaissance et baroque aux objets du quotidien, en conversation avec Sophie Kaplan.

      Une rencontre à la confluence de l’histoire de l’art et de la création contemporaine.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2018
    • Rayon vert – Alors que j’écoutais la bibliothèque Kandinsky

    • Concert
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/JBAndré_2.jpg
    • 06.02.18 → 06.02.18
      Concert
      La Criée centre d’art contemporain
    • Pour répondre à l’invitation des 40 ans du Centre Pompidou,La Criée a convié tout au long de l’année 2017 différentes personnalités – un acrobate, un musicologue, deux chercheuses d’art et cinq artistes – à prendre pour objet d’études, d’aventures et de curiosités le fonds de la bibliothèque Kandinsky, centre de documentation et de recherche du Musée national d’art moderne.

      Une soirée rythmée par une discussion entre Yann Sérandour et Didier Schulmann, autour des publications de Yann, Julien Bismuth et Virginie Yassef, des sons concoctés en direct par Félicia Atkinson et en différé par François Bonnet, la lecture d’un texte co-écrit par Sophie Kaplan & Sophie Lapalu, lu avec la participation de Amandine Braud, le tout agrémenté d’intermèdes acrobatiques conçus « in situ » par Jean-Baptiste André.

       

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2018
    • Rayon vert – Festival Autres mesures

    • Concert
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/HANATSU.jpg
    • 20.01.18 → 20.01.18
      Concert
      La Criée centre d’art contemporain
    • HANATSU miroir, Will Guthrie

      Programme :

      Samuel Andreyev, 5 pièces / Passage
      Malika Kishino, Monochromer Garten VII
      Joli Yuasa, Clarinet solitude
      Kenji Sakai, Howling-Whirling
      Will Guthrie, Improvisation

       

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2018
    • Alors que j’écoutais moi aussi David, Eleanor, Mariana, Genk, David, Jean, Mark, Daphne, Shima, Simon, Zin, Christian et Virginie

    • Exposition
    • 16.12.17 → 18.02.18
      Exposition
      La Criée centre d’art contemporain
    • David Antin, Eleanor Antin, Mariana Castillo Deball, Jean Dupuy, Mark Geffriaud, gerlach en koop, David Horvitz, Daphne Oram, Pierre Paulin, Shimabuku, Simon Starling, Zin Taylor, Christian Xatrec et Virginie Yassef.

      Alors que j’écoutais moi aussi David, Eleanor, Mariana, Genk, David, Jean, Mark, Daphne, Pierre, Shima, Simon, Zin, Christian et Virginie est la dernière exposition du cycle de La Criée centre d’art contemporain autour du récit.
      Elle est la face B, le miroir légèrement déformé de la première exposition du cycle, qui présentait quasiment les mêmes artistes, exceptions faites de Daphne Oram, qui succède à Delia Derbyshire et de Christian Xatrec, proche de Jean Dupuy.
      Des histoires sont arrivées aux œuvres présentées dans la première exposition, qui les ont parfois transformées, parfois projetées dans le passé, dans le futur, dans les nuages même…et toujours épaissies.
      Ainsi, certaines œuvres sont simplement retournées et laissent apparaître leur face habituellement cachée : après avoir vu les rectos des cartes postales d’Eleanor Antin, nous en découvrons les versos et donc certains des destinataires auxquels ces cartes avaient été envoyées.
      L’exposition se compose par ailleurs de différentes archives, pour la plupart inédites, et pose ainsi la question de la pérennité de l’œuvre par la trace, par ses marges aussi. Ainsi, après avoir écouté Delia Derbyshire, c’est une autre pionnière de la musique électronique, Daphne Oram, dont on peut découvrir quelques morceaux, partitions et projets ; après avoir présenté un ensemble d’œuvres réalisées par Jean Dupuy à partir du souvenir de performances dont il fut acteur et initiateur dans le New York des années 80, sont présentées les affiches, de la main de l’artiste, qui annonçaient ces mêmes performances : back and forward donc. De David Antin, on découvre les archives du projet des Sky Poems : deux poèmes écrits dans le ciel par des avions fumigènes publicitaires, dont chaque vers était écrit sur une distance d’environ un kilomètre et demi. Quant à David Horvitz, après avoir interrogé la connivence entre l’eau des nuages et celle des robinets, il rassemble ici un certain nombre d’indices témoignant du potentiel artistique de l’océan.
      L’exposition prolonge également les rencontres entre destins individuels, histoire de l’art et Histoire. Après avoir présenté des catalogues de musées découpés, Mariana Castillo Deball, nous raconte ici, à travers l’histoire d’un (autre) livre, le difficile passage (ou rapt) de culture entre colonisateurs et colonisés ; 10 ans après sa première aventure en canoë, qui nous avait emmené à la recherche de l’Okapi, Simon Starling nous propose quant à lui, dans une toute nouvelle vidéo, de tenter de traverser la Mer Morte d’Israël à la Jordanie.
      Certains artistes ajoutent un nouveau chapitre aux histoires qu’ils avaient commencé l’hiver dernier : relisant une pièce de Ray Bradbury, Virginie Yassef nous en présente les premiers personnages, après nous en avoir laissé deviner le décor ; Zin Taylor nous dévoile ce qu’il est arrivé depuis un an aux figures et formes qu’il avait dessiné sur les murs du centre d’art; gerlach en koop proposent de nouveaux Pillow Objects dont les formes et les sens découlent de ceux exposés l’hiver dernier ; et l’on suit avec jubilation Shimabuku dans la suite de ses aventures avec les pieuvres.
      Enfin, avec Mark Geffriaud, Christian Xatrec et Pierre Paulin, la question est à nouveau posée et toujours ouverte: est-ce qu’une œuvre peut vivre seulement par les récits qu’on en fait?
      Pour renforcer et interroger cet effet de répétition dans les œuvres, les œuvres de chaque artiste sont placées au même endroit ou presque que dans la première exposition.
      Avec Alors que j’écoutais moi aussi […], nous vous proposons donc de faire avec nous ce rêve étrange et pénétrant d’une exposition qui ne serait jamais ni tout à fait la même ni tout à fait une autre.
      Et de nous demander : qu’est-ce qui varie d’une exposition, d’un récit, d’une œuvre à l’autre? En quoi l’œuvre d’art est-elle une variation, une traduction, une transmission, une attitude?

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Rayon vert – Christian Xatrec, point de vue, 61′ (16 décembre 2017 – 15h)

    • Rencontre
    • 16.12.17 → 16.12.17
      Rencontre
      La Criée centre d’art contemporain
    • Pour la première fois depuis des décennies Christian Xatrec, partage son œuvre avec le public, mais hors l’espace de l’exposition, en présentant sa pièce la plus récente et spécialement composée pour l’occasion :
      « point de vue – 61’ (16 décembre 2017 – 15h). »
       
      Christian Xatrec vous donne rendez-vous samedi 16 décembre à 15h00, dans l’atelier de l’artiste rennais, Marcel Dinahet :
      21 rue Alphone Guérin 35000 Rennes.
       
      Christian Xatrec
      Né en 1954 à Salammbô, Tunisie
      Il vit et travaille à New York, État-Unis
       
      La pratique artistique de Christian Xatrec est théorique. Elle est fondée sur des recherches heuristiques, et herméneutiques dont la production s’est affranchie de toute dépendance économique ou logistique. Parallèlement à ces recherches, il est depuis 2004 l’un des directeurs, de la Emily Harvey Foundation (New York/Venise) où il a développé un programme artistique expérimental et collectif à distance des réseaux officiels et institutionnels du monde de l’art. Sous sa direction, l’espace de la Emily Harvey Foundation s’est imposé à New York comme l’un des rares lieux dédiés à un art expérimental.
      Avec Julia Robinson il a été le commissaire de l’exposition ± I96I, au Musée Reina Sofia, à Madrid en 2013, de plusieurs lectures/performances sur le travail de Jean Dupuy (CAPC – Bordeaux, 2013, La Station, Nice, 2014 et In vivo, Centre George Pompidou, 2015). Depuis de nombreuses années, Christian Xatrec, développe une pratique qu’il ne souhaite pas rendre publique ou alors occasionnellement sous la forme d’une conversation “à deux voix”.
       
      L’invitation qui lui a été faite par les commissaires de l’exposition « Alors que j’écoutais moi aussi […]”, l’a conduit à accepter de partager avec un plus large public.
    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Rayons vert Concert des élèves de Musique ancienne du conservatoire de Rennes 2

    • Concert
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/2017_4_serandour_DSC_3460_3840_.jpg
    • 19.11.17 → 19.11.17
      Concert
      La Criée centre d’art contemporain
    • L’exposition Pièces pour clavecin de Yann Sérandour ayant pour sujet le clavecin et son histoire, l’artiste a tout naturellement souhaité, dans le cadre des Rayons verts, proposer aux élèves des classes de Musique ancienne du Conservatoire de Rennes de se produire à La Criée pour une heure de musique baroque.

      Programme :
      François Couperin (1668-1733)
      La Paix du Parnasse, Sonade en trio : Gravement, Saillie, Rondement, Vivement
      Johann Sebastian Bach (1685-1750)
      Sonate pour clavecin et flûte en sol mineur BWV1020 : Allegro, Adagio
      Arcangelo Corelli (1653-1713)
      Sonate pour violon et basse continue en ré mineur Opus V n° VII : Preludio, Corrente, Sarabanda, Giga
      Johann Sebastian Bach (1685-1750)
      Sonate pour clavecin et flûte en si mineur BWV1030 : Andante
      François Couperin (1668-1733)
      L’Espagnole

      Interprété par :
      Emilie Aubricet, Juliette Faure, Nour Trottier : traversos
      Martin Roux : hautbois
      Jean-Marie Thoorens : violon
      et Pascal Dubreuil : clavecin

      Clavecin de Titus Crijnen (Bussum, 2004) d’après J. Ruckers (Anvers, 1624)

      Ce programme a été conçu par Pascal Dubreuil, claveciniste et professeur au conservatoire à rayonnement régional de Rennes.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Rayons vert – Pascal Dubreuil et Lujza Markova

    • Concert
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/recital.jpg
    • 16.11.17 → 16.11.17
      Concert
      La Criée centre d’art contemporain
    • L’exposition Pièces pour clavecin de Yann Sérandour ayant pour sujet le clavecin et son histoire, l’artiste a tout naturellement souhaité, dans le cadre des Rayons verts, proposer un programme et a invité des clavecinistes pour quatre récitals à La Criée.

      Pascal Dubreuil le jeudi 21 septembre à 20h30
      Siebe Henstra le jeudi 5 octobre à 20h30
      Clémence Schweyer le jeudi 19 octobre à 20h30
      Pascal Dubreuil et Lujza Markova (pour deux clavecins), le jeudi 16 novembre à 20h30

      Ce programme a été conçu avec la collaboration de Pascal Dubreuil, claveciniste et professeur au conservatoire à rayonnement régional de Rennes.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Rayons vert – Clémence Schweyer

    • Concert
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/recital.jpg
    • 19.10.17 → 19.10.17
      Concert
      La Criée centre d’art contemporain
    • L’exposition Pièces pour clavecin de Yann Sérandour ayant pour sujet le clavecin et son histoire, l’artiste a tout naturellement souhaité, dans le cadre des Rayons verts, proposer un programme et a invité des clavecinistes pour quatre récitals à La Criée.

      Pascal Dubreuil le jeudi 21 septembre à 20h30
      Siebe Henstra le jeudi 5 octobre à 20h30
      Clémence Schweyer le jeudi 19 octobre à 20h30
      Pascal Dubreuil et Lujza Markova (pour deux clavecins), le jeudi 16 novembre à 20h30

      Ce programme a été conçu avec la collaboration de Pascal Dubreuil, claveciniste et professeur au conservatoire à rayonnement régional de Rennes.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Rayons vert – les élèves de Musique ancienne du conservatoire de Rennes

    • Concert
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/2017_4_serandour_DSC_3460_3840_.jpg
    • 16.10.17 → 16.10.17
      Concert
      La Criée centre d’art contemporain
    • L’exposition Pièces pour clavecin de Yann Sérandour ayant pour sujet le clavecin et son histoire, l’artiste a tout naturellement souhaité, dans le cadre des Rayons verts, proposer aux élèves des classes de Musique ancienne du Conservatoire de Rennes de se produire à La Criée pour une heure de musique baroque.

       

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Visite de traverse – Quentin Foureau

    • Non classé
    • 08.10.17 → 08.10.17
      Non classé
      La Criée centre d’art contemporain
    • Quentin Foureau, auteur et conteur, propose une visite de traverse de l’exposition de Yann Sérandour, Pièces pour clavecin, qui mêle contes traditionnels européens, fables et nouvelles abordant la transmission du son, de la musique et les animaux domestiques, thèmes traversant la pratique de l’artiste Yann Sérandour.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Rayons vert – Siebe Henstra

    • Concert
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/recital.jpg
    • 05.10.17 → 05.10.17
      Concert
      La Criée centre d’art contemporain
    • L’exposition Pièces pour clavecin de Yann Sérandour ayant pour sujet le clavecin et son histoire, l’artiste a tout naturellement souhaité, dans le cadre des Rayons verts, proposer un programme et a invité des clavecinistes pour quatre récitals à La Criée.

      Pascal Dubreuil le jeudi 21 septembre à 20h30
      Siebe Henstra le jeudi 5 octobre à 20h30
      Clémence Schweyer le jeudi 19 octobre à 20h30
      Pascal Dubreuil et Lujza Markova (pour deux clavecins), le jeudi 16 novembre à 20h30

      Ce programme a été conçu avec la collaboration de Pascal Dubreuil, claveciniste et professeur au conservatoire à rayonnement régional de Rennes.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Rayons vert – Pascal Dubreuil

    • Concert
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/recital.jpg
    • 21.09.17 → 21.09.17
      Concert
      La Criée centre d’art contemporain
    • L’exposition Pièces pour clavecin de Yann Sérandour ayant pour sujet le clavecin et son histoire, l’artiste a tout naturellement souhaité, dans le cadre des Rayons verts, proposer un programme et a invité des clavecinistes pour quatre récitals à La Criée.

      Pascal Dubreuil le jeudi 21 septembre à 20h30
      Siebe Henstra le jeudi 5 octobre à 20h30
      Clémence Schweyer le jeudi 19 octobre à 20h30
      Pascal Dubreuil et Lujza Markova (pour deux clavecins), le jeudi 16 novembre à 20h30

      Ce programme a été conçu avec la collaboration de Pascal Dubreuil, claveciniste et professeur au conservatoire à rayonnement régional de Rennes.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Yann Sérandour, Pièces pour clavecin

    • Exposition
    • 16.09.17 → 19.11.17
      Exposition
      La Criée centre d’art contemporain
    • Yann Sérandour interroge les phénomènes de transmission par la collecte et la relecture de sources historiques. Il relie, découpe, recadre et superpose les époques. Mêlant approche conceptuelle et circonvolutions baroques, son exposition a pour source principale l’histoire du clavecin, un instrument de musique de l’Ancien Régime dont la sonorité fut réinventée tout au long du XXe siècle.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Rencontre avec Yann Sérandour

    • Rencontre
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/05_YS_LC_Schwarzkopf.jpg
    • 16.09.17 → 16.09.17
      Rencontre
      La Criée centre d’art contemporain
    • Yann Sérandour vous attend pour une discussion autour de son exposition Pièces pour clavecin.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • lancement du fanzine Apocryphe

    • Rencontre
    • 11.07.17 → 11.07.17
      Rencontre
      La Criée centre d’art contemporain
    • Lancement des deux premiers numéros du fanzine Apocryphe, un projet écrit par Pierre Galopin et Johanna Rocard et porté par La Collective.

      Apocryphe, c’est la part de l’histoire, écrite, non reconnue et dont l’authenticité n’est pas établie. Il y aurait alors plusieurs récits, un, officiel, calibré, et un autre, quelque part, plus fort ou plus faible c’est selon, racontant l’intimité de la démarche artistique.
      Quelle place faite ici à la parole de l’artiste émergent dans un contexte où la caution vient d’un tiers ou des pairs ?
      Apocryphe donc pour un fanzine gratuit, collectif et indépendant, un espace fugace laissant la place au regard sincère de l’artiste sur son propre travail par le biais d’un texte critique guidé par une grande volonté de raconter. Publié au gré des rencontres et diffusé auprès du plus grand nombre, Apocryphe est à l’initiative de Pierre Galopin et Johanna Rocard, portée par La Collective, avec le soutien de La Criée centre d’art contemporain.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • visite de traverse par Griselda Drouet

    • Conférence
    • 01.07.17 → 01.07.17
      Conférence
      La Criée centre d’art contemporain
    • Les visites de traverse sont l’occasion de découvrir chaque exposition par le prisme d’une autre discipline artistique ou d’un autre champ de la connaissance.

      La Criée invite la linguiste Griselda Drouet pour une rencontre autour de l’exposition Sibyl Sybil de Julien Bismuth.

       

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Julien Bismuth, Sibyl Sybil

    • Exposition
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/CP_JulienBismuth_LaCriee.jpg
    • 24.06.17 → 20.08.17
      Exposition
      La Criée centre d’art contemporain
    • Chère Marion,

      Je n’arrête pas d’effacer ce que je viens d’enregistrer, sans l’écouter, en recommençant rien qu’avec le souvenir de ce que je viens d’effacer.

      J’ai du mal à décrire l’exposition ou ses œuvres. J’ai du mal à les faire entrer dans l’espace du langage de cette manière-là, à cet endroit-là. Je préfère vous raconter autre chose. Je préfère vous parler du titre par exemple. La sibylle est une figure de la mythologie grecque. C’est une prophétesse, dont les prédictions sont écrites sous forme énigmatique sur des feuilles de chêne, qui sont ensuite dispersées par le vent. Héraclite parle de sa « bouche délirante ». Virgile décrit les « cent portes immenses » de sa demeure qui « s’ouvrent spontanément et lancent dans les airs les réponses » de la sibylle.

      Je voulais accrocher cette exposition à un nom comme on accroche un manteau à un portemanteau. Je voulais que ce nom soit celui d’une figure et la figure qui m’est venue à l’esprit fut celle de la sibylle. Il y en a en fait plusieurs.

      Je pourrai vous décrire les œuvres en cours. Je pourrai vous dire qu’il y aura une vidéo, des images, des objets, mais aussi des marques et des traces au mur, au sol, aux fenêtres ou aux portes. Et que je montrerai aussi des collections, des collections de choses que je croise et que je récolte, et qui prennent domicile dans mon atelier, et servent de jalons à mes pensées.

      Mais je préfère continuer à parler de la sibylle. J’aime l’idée d’un texte qui est reçu, capté. J’aime l’idée d’un texte en fragments dispersés. Il y a une passivité dans ce qu’on appelle le processus créatif. Une réceptivité qui permet de recevoir ou de rencontrer une phrase, une forme, une idée. Une chose aveugle, à tâtons de sa forme.

      Julien Bismuth, mai 2017

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Rencontre avec Julien Bismuth

    • Rencontre
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/WillyNillyStill-2.jpg
    • 24.06.17 → 24.06.17
      Rencontre
      La Criée centre d’art contemporain
    • Julien Bismuth vous attend pour une discussion autour de son exposition Sibyl Sybil.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Julien Bismuth, Lettres à l’exposition

    • Performance
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/BesanconBesideACB.jpg
    • 23.06.17 → 29.06.17
      Performance
      La Criée centre d’art contemporain
    • En 2015, Julien Bismuth débute une série de performances dans lesquelles il s’adresse au public par écrit. À chaque fois, les textes sont improvisés et les performances se finissent une fois que la surface sur laquelle il écrit (un morceau de papier ou une page sur un écran d’ordinateur) est remplie.
      Pour La Criée, il fera trois interventions, en écrivant une série de Lettres à l’exposition racontant l’exposition, les œuvres qui la composent mais aussi d’autres choses plus éloignées, présentes au moment de l’élaboration de l’exposition.

      Les trois premiers de ces textes seront composés à La Criée aux dates indiquées ci-dessous.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Félicia Atkinson et Élise Ladoué, Omega

    • Performance
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/IMG_0267web.jpg
    • 20.05.17 → 20.05.17
      Performance
      La Criée centre d’art contemporain
    • Élise Ladoué, Félicia Atkinson

      À l’occasion de la Nuit européenne des musées.

      Félicia Atkinson et la danseuse Élise Ladoué proposent la performance sonore et chorégraphique Omega de 21h à 23h.

      Partant du roman court de Don DeLillo Point Omega dont l’intrigue se passe dans un musée et dans un désert de l’ouest américain, la danseuse Élise Ladoué et Félicia Atkinson proposent un duo contemplatif de deux heures où chacune communique depuis son langage : celui de la danse et celui de la musique et de la sculpture.

      Bougeant à peine, une main se tend, un pied s’arc-boute, une boule de terre se forme entre deux doigts, un drone de guitare prend lentement forme.

      Improviser dans un temps étendu, partager un territoire sans parler la même langue, composer un « suspens » non résolu, convier le public à une contemplation proche de celle du paysage, à la fois mystérieuse et jamais entière, telles sont les matières qui composent Omega.

      Élise Ladoué est née en 1982. Elle est danseuse et chorégraphe formée au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris et à l’école de danse de l’Opéra de Paris.

      Élise Ladoué et Félicia Atkinson se sont rencontrées en 2003 lors du project Bocal de Boris Charmatz.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Vincent Rouard, La Parole du geste

    • Visites commentées
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/IMG_5182Web.jpg
    • 13.05.17 → 13.05.17
      Visites commentées
      La Criée centre d’art contemporain
    • Le conteur Vincent Rouard mêle histoires et jeux amérindiens à celles et ceux de l’exposition Spoken Word (une chanson parlée) de Félicia Atkinson.


      Vincent Rouard se passionne pour les Amérindiens depuis sa jeunesse. Charpentier et tailleur de pierres de profession, il est devenu conteur et s’est naturellement tourné vers les légendes des indiens d’Amérique. Il narre les histoires des origines, celles qui racontent qui nous sommes et expliquent la Terre où nous vivons. Il s’est rendu au Mexique, au Canada, dans les terres indiennes, où il a reçu le soutien des Apsalookas (la nation Crow) pour faire circuler cette parole empreinte d’une vision du monde particulière, « la philosophie du cercle ». Passionné, il décrit les sociétés des différentes nations, leurs cosmologies, raconte les mythes fondateurs. Pour conter, il se sert des mots et des gestes. Il a appris la langue des signes amérindienne, véritable lingua franca pour communiquer entre les nations.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Hanne Lippard

    • Performance
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/Reading-The-6th-Moscow-Biennale-of-Contemporary-Art-Moscow-RU-copyWEB.jpg
    • 10.05.17 → 10.05.17
      Performance
      La Criée centre d’art contemporain
    • Hanne Lippard

      Dans le cadre de son exposition personnelle à La Criée Félicia Atkinson invite Hanne Lippard pour une performance.

      Dans sa pratique artistique, Hanne Lippard explore la voix comme un médium. Ses textes sont visuels, rythmiques et performatifs plutôt que purement informatifs,son travail se développe à travers des courts‑métrages, des pièces sonores, des installations et des performances.

      Pour sa performance à La Criée elle choisit parmi son corpus de texte, ceux d’entre eux qui font écho ou contre point à l’exposition de Félicia Atkinson.


      Hanne Lippard est née en 1984 à Milton Keynes, Grande-Bretagne, Bretagne, elle vit et travaille à Berlin, Allemagne.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Clémence Estève, Remise en jeu

    • Exposition
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/voir2.jpg
    • 07.04.17 → 23.03.17
      Exposition
      La Criée centre d’art contemporain
    • Dans le cadre de son cycle artistique Alors que j’écoutais moi aussi […] et d’un partenariat inédit avec l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives), La Criée centre d’art contemporain invite l’artiste Clémence Estève à développer un projet de création autour du chantier de fouilles de l’Hôtel‑Dieu, îlot de la Cochardière à Rennes, en lien avec l’école élémentaire Torigné, de septembre 2016 à avril 2017.

       

      La résidence a donné lieu à la production d’œuvres présentées dans une exposition à l’hôtel Pasteur.
      Clémence Estève présente une installation qui fait dialoguer les images des vestiges découverts par les archéologues avec ceux fabriqués par les enfants.
      Elle met en jeu et en scène la notion d’interprétation dans un dispositif qui mêle photographies, sons et récits.

       

      Plus d’infos

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Félicia Atkinson, Spoken Word (une chanson parlée)

    • Exposition
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/FeliciaAtkinson_ACB-e1487684841119.jpg
    • 01.04.17 → 28.05.17
      Exposition
      La Criée centre d’art contemporain
    • L’exposition personnelle de Félicia Atkinson est un paysage où l’on n’arrive jamais. C’est une pièce sonore-île déserte dans laquelle on peut se promener. C’est un film muet, filmé dans le désert de l’ouest américain, qui cache une musique inouïe. C’est une série de petites et de grandes sculptures activables sans objet. C’est un jeu sans règles auquel on peut jouer à deux. C’est une frise de miroirs aux reflets déformés. Ce sont des formes colorées peintes sur les murs.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Rencontre avec Félicia Atkinson

    • Rencontre
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/portraitWeb.jpg
    • 01.04.17 → 01.04.17
      Rencontre
      La Criée centre d’art contemporain
    • Félicia Atkinson vous attend pour une discussion autour de son exposition, Spoken Word (une chanson parlée)

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Rayon vert – États de la voix

    • Concert
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/IMG_1283_web.jpg
    • 02.02.17 → 02.02.17
      Concert
      La Criée centre d’art contemporain
    • Gilles Amalvi, Jérôme Game et Stephane Ginsburgh


      « De la musique avant toute chose », écrivait Verlaine dans son Art Poétique en 1874. La poésie a souvent utilisé la métaphore musicale pour définir l’originalité de son rapport à la langue – une langue cherchant par le rythme et les jeux des sonorités à dépasser les barrières du sens. Avec le développement de la poésie sonore, cette allégorie classique s’est progressivement déplacée, prenant en compte la matérialité de la voix, la plasticité des mots et les vertiges de l’enregistrement – donnant lieu à de multiples expérimentations. La langue est-elle un son parmi d’autres  ? Ou son statut-limite la place-t-elle à la frontière du rythme, du cri, du bruit, du discours articulé  ?

       


      programme
      François Sarhan, Ô piano, par Stéphane Ginsburgh, 15 min
      Gilles Amalvi, Tes Chansons, 45 min
      Frédéric Rzewski, Dear Diary et Stop the war par Stéphane Ginsburgh, 30 min
      Jérôme Game, À travers, 40 min
      Frédéric Rzewski, De profondis par Stéphane Ginsburgh, 35 min

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Rayon vert – Grégory Buchert, Le Musée domestiqué

    • Performance
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/Image-12-web.jpg
    • 02.02.17 → 02.02.17
      Performance
      La Criée centre d’art contemporain
    • Grégory Buchert

      Entamé en 2013 et destiné à se poursuivre dans le temps, le projet du Musée domestiqué est une patiente enquête de terrain, mêlant anthropologie, fiction littéraire et performance. Une enquête visant à recenser des histoires d’œuvres n’ayant fait l’objet d’aucune acquisition. Que se passe-t-il en effet lorsque l’objet d’art, passé le temps de l’exposition, n’intègre aucune collection (publique ou privée) et réinvestit l’univers quotidien et domestique de l’artiste ? Entre anecdotes biographiques, manuel de bricolage, et réflexion sur les conditions d’existence d’une œuvre au-delà des flux et reflux de l’actualité culturelle, Le Musée domestiqué est une institution imaginaire qui réaménage les rebuts en rébus, en univers de sens.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2017
    • Alors que j’écoutais moi aussi David, Eleanor, Mariana, Delia, Genk, Jean, Mark, Pierre, Shima, Simon, Zin et Virginie

    • Exposition
    • 13.01.17 → 05.03.17
      Exposition
      La Criée centre d’art contemporain
    • David Antin, Eleanor Antin, Mariana Castillo Deball , Delia Derbyshire, Jean Dupuy, Mark Geffriaud , gerlach en koop, David Horvitz, Pierre Paulin, Shimabuku, Simon Starling , Zin Taylor, Virginie Yassef

      Alors que j’écoutais moi aussi David, Eleanor, Mariana, Delia, Genk, Jean, Mark, Pierre, Shima, Simon, Zin et Virginie est la première exposition du nouveau cycle de La Criée centre d’art contemporain, autour du récit.
      Récits fragmentés, récits invisibles, récits transformés, récits fabulés, récits capturés… avec cette exposition d’ouverture, nous souhaitons donner à voir la multiplicité et la polyphonie des formes du récit.
      Tout récit étant une transmission, il nous a paru important d’inviter parmi les treize artistes que compte l’exposition plusieurs figures légendaires, ayant un rapport à l’écriture ou à l’oralité et dont les œuvres et les actions se diffusent et se racontent d’une génération à l’autre. Il s’agit de David et Eleanor Antin, Jean Dupuy et Delia Derbyshire.
      Tout récit étant un temps déroulé, nous avons également décidé de proposer une suite à cette exposition, qui en serait le récit apocryphe : la seconde exposition collective qui clôturera le cycle, présentera donc (quasiment) les mêmes artistes et des œuvres qui seront l’écho plus ou moins direct des œuvres présentées ici.
      Pour choisir les œuvres et les artistes invités, nous avons tenu compte à la fois du dédoublement inhérent à ce projet (comme la face A et la face B d’un disque) et de la logique de réinterprétation qu’il suppose. Ainsi, certains artistes présenteront une même œuvre se déployant sur les deux expositions — et parfois dans l’interstice de temps les séparant — alors que d’autres montreront
      deux propositions complémentaires.
      Les notions de (re)découverte, de traduction et d’interprétation forment le fil rouge de cette exposition, qui mêle œuvres d’histoires (Mariana Castillo Deball, Jean Dupuy, Simon Starling) et œuvres de légendes (Virginie Yassef, Zin Taylor), œuvres dérobées (Mark Geffriaud) et œuvres dites (David Antin, Delia Derbyshire), œuvres samplées (Pierre Paulin) et œuvres trouvées (Shimabuku), œuvres dispersées (Eleanor Antin, gerlach en koop) et œuvres rêvées (David Horvitz).

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2016
    • Incorporated!

    • Exposition
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/ADR2016-Incorporated-Visuel.jpg
    • 01.10.16 → 11.12.16
      Exposition
      La Criée centre d’art contemporain
    • Ismaïl Bahri, Karolina Krasouli, Lucy Skaer, Jean-Marie Perdrix, Darielle Tillon

      Dans le cadre de la 5e édition des ateliers de Rennes – biennale d’art contemporain, La Criée accueille Incorporated ! et présente :
      Ismaïl Bahri, Karolina Krasouli, Lucy Skaer, Jean-Marie Perdrix, Darielle Tillon.

      L’exposition Incorporated ! rassemble des artistes de différentes générations, émergents ou reconnus dans 12 lieux à Rennes et en Bretagne. Conçue par François Piron, elle emprunte son titre au vocabulaire économique.

      Incorporated ! s’intéresse aux affects provoqués par la soumission prolongée de nos vies aux idéologies et technologies régies par l’économie. La dissolution des frontières entre privé et public, entre singularité et commun ; le sentiment d’impuissance, de dépossession ; autant d’exemples des préoccupations reflétées dans les œuvres réunies pour la biennale.
      Incorporated ! cherche à reconsidérer les forces émancipatrices qui résident dans la négation, l’opacité, la résistance exercée par ces œuvres.
      Un accent particulier est mis sur la production d’œuvres nouvelles et l’exposition d’ensembles importants, commandités pour la biennale.

      L’exposition de La Criée repose sur la réunion de cinq artistes qui chacun entretiennent une relation à l’ici et l’ailleurs. Le déracinement, le lieu manquant, l’altérité, sont les principes fondateurs de gestes de déplacement, de transfert. Ces artistes – qui tous produisent de nouvelles œuvres – entretiennent une relation empirique à l’art : ils sont producteurs de gestes avant d’être producteurs de formes, et s’intéressent à ce qui émerge, dans un processus perceptif, de ces gestes, de leur insistance et leur persistance. Autrement dit, de leur inscription dans l’espace et le temps vécu, où le biographique joue un rôle central sans pour autant devenir explicite.

       

      commissariat : François Piron
      co-production : La Criée centre d’art contemporain et Ateliers de Rennes – biennale d’art contemporain, avec le soutien d’Art Norac

      Depuis 2008, les ateliers de Rennes – biennale d’art contemporain déploient un projet ambitieux autour de la création artistique. Avec 13 lieux partenaires, la 5e édition prend une dimension inédite.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2016
    • rencontre publique avec les artistes de l’exposition

    • Rencontre
    • 01.10.16 → 01.10.16
      Rencontre
      La Criée centre d’art contemporain
    • En présence d’Ismaïl Bahri, Jean-Marie Perdrix et Darielle Tillon.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2016
    • Visite de traverse

    • Non classé
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/jpggr.jpg
    • 26.06.16 → 26.06.16
      Non classé
      La Criée centre d’art contemporain
    • Visite de traverse de l’exposition Lichens Never Lie (Les lichens ne mentent jamais) de Joana Escoval.

      Cette visite de traverse est l’occasion de découvrir l’exposition par le prisme d’une autre discipline artistique. Micro-sillons donne carte blanche à la créatrice Chloé Sanchez pour imaginer une œuvre originale inspirée par le travail de Joana Escoval.


      Micro-sillons est un collectif rennais de création sonore et radiophonique qui se donne pour mission d’accompagner et de promouvoir cette dernière dans toute sa diversité.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2016
    • Rayon vert – Joana Escoval, It arises not from any cause, but from the cooperation of many

    • Performance
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/JE_Performance_Press.jpg
    • 24.06.16 → 24.06.16
      Performance
      La Criée centre d’art contemporain
    • Un comédien, lit des extraits du Voyage en Laponie du célèbre naturaliste suédois Carl Von Linné, tout en se faisant masser les pieds par un appareil de massage électrique. La performance reflète les questionnements de Joana Escoval face aux étonnements mutuels d’une culture à une autre et aux liens du corps à l’esprit.
      lecture par Pedro Gomes – Rayon vert dans le cadre de l’exposition de Joana Escoval, Lichens Never Lie (Les lichens ne mentent jamais)

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2016
    • rencontre avec Joana Escoval

    • Rencontre
    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2016
    • Lichens never lie (Les lichens ne mentent jamais)

    • Exposition
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/JoanaEscoval_LaCriee600.jpg
    • 10.06.16 → 14.08.16
      Exposition
      La Criée centre d’art contemporain
    • Lichens never lie (Les lichens ne mentent jamais) est la première exposition personnelle hors de la péninsule ibérique de la jeune lisboète Joana Escoval. Elle forme une proposition épurée et fragile, qui matérialise la constante fugacité du monde vivant et ses mystères polysémiques.

      Les œuvres de Joana Escoval résultent de gestes minimaux et sont en général composées par assemblage de matériaux bruts (chevrons, tiges de cuivres, terre cuite…) et/ou collectés dans la nature (feuilles, coquillages, pierres, arbres entiers parfois).

      Joana Escoval porte une attention particulière aux lieux dans lequel ses œuvres prennent place, ainsi qu’aux flux visibles ou invisibles qui les traversent et qui font partie intégrante de ses propositions. Son exposition à La Criée prend autant en compte la spécificité de ses espaces que le chemin de la lumière estivale et de l’air qui les parcourent.

      Présentant un ensemble d’œuvres pour la plupart inédites, Lichens Never Lie se construit autour de l’idée de passage, de transition, de contagion : d’un état à un autre, d’une croyance ou d’un savoir à un-e autre, d’une culture à une autre, etc.


      Ainsi, certaines pièces indiquent de possibles directions, qui n’ont jamais valeur de finitudes (Impossible obéissance, Our myth is not self evident because it is a mystery), alors que d’autres matérialisent un seuil, de façon tenue, parfois presque invisible (Rational or Irrational or Rational or).

      D’autres pièces interrogent les frontières entre Nature et Culture ou entre différentes cultures, pour mieux suggérer leur entrelacement, sinon leur effacement. Dans Neither Bounded nor Static ou dans Untitled (for André) par exemple, il serait vain de déterminer si c’est le non-humain qui se trouve anthropomorphisé ou si, au contraire, c’est l’humain qui se «naturalise». Le titre même de l’exposition, trouvé par l’artiste sur un panneau d’affichage du laboratoire de pharmacognosie et mycologie de l’Université Rennes 1 se réfère à un organisme duel (algue autant que champignon) et lui prête un agissement humain. Il dit bien cette porosité des choses, des êtres et de leur représentation qui se trouve au coeur du travail et des interrogations de l’artiste.

      Les formes de Joana Escoval sont à la fois suffisamment suggestives pour que notre pensée s’y accroche et s’y déploie aisément et suffisamment flottantes pour qu’elle puisse ensuite y vagabonder : des œuvres ouvertes pour des pensées sauvages en quelque sorte.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2016
    • Visite de traverse

    • Non classé
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/MicroSillons-NL.jpg
    • 24.04.16 → 24.04.16
      Non classé
      La Criée centre d’art contemporain
    • Visite de l’exposition d’Ariane Michel par Micro-sillons

      Micro-sillons invite des créateurs sonores à proposer des compositions inspirées par l’univers d Ariane Michel et par la thématique de la saison Fendre les Flots.
      Vous pourrez ainsi vous laisser bercer par différents univers au gré de déambulations dans l’espace d’exposition ou confortablement installés dans un transat.

      La programmation d’œuvres sonores (durée environ 30 min) est diffusée à heures régulières au cours de la journée de Visites de traverse. Elle est ensuite accessibles sur une borne à La Criée pendant toute la durée de l’exposition.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2016
    • visite de l’exposition La Rhétorique des marées – Vol.2 par Ariane Michel

    • Visites commentées
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/ArianeMichel_LRDM_PascalRivet.jpg
    • 31.03.16 → 31.03.16
      Visites commentées
      La Criée centre d’art contemporain
    • Ariane Michel

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2016
    • Rayon vert – Fabio Viscogliosi, Une allure d’expédition

    • Non classé
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/image_Fabio-7482a.jpg
    • 31.03.16 → 31.03.16
      Non classé
      La Criée centre d’art contemporain
    • avec la complicité d’Ariane Michel

      Écrivain, dessinateur, peintre, musicien, (…), Fabio Viscogliosi est un artiste qui, d’un champ à l’autre, déroule une même élégante pelote. Ligne de basse, fil de la plume, trait de coupe, tous tracent un sillon éclairé par des ascendances italiennes, une sensibilité tendue entre tragique et légèreté et un appétit éclectique.
      En parallèle à l’exposition que Spéléographies et la galerie Lendroit consacrent à son travail graphique, Fabio Viscogliosi présente à La Criée une autre facette de ses activités.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2016
    • Rayon vert – Ariane Michel, Petite rétrospective

    • Projection
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/artiste-associeeTHE-SCREENING.jpg
    • 30.03.16 → 30.03.16
      Projection
      La Criée centre d’art contemporain
    • Pour cette séance Écran Variable, Ariane Michel propose un choix parmi ses films et vidéos. La projection est suivie d’une discussion.

      programme :

      • Sur la terre, 2005, 13 min
      • La cave, 2009, 13 min
      • Le camp, 2009, 12 min
      • Note for Neighborhood, 2014, 7 min 30
      • Le faisceau, 2010, 3 min
      • The Screening, 2007, 25 min
    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2016
    • rencontre avec Ariane Michel

    • Rencontre
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/ArianeMichel_LRDM_JulienBismuth.jpg
    • 19.03.16 → 19.03.16
      Rencontre
      La Criée centre d’art contemporain
    • Ariane Michel

      rencontre autour de son exposition personnelle, La Rhétorique des marées – Vol.2

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2016
    • Ariane Michel, La Rhétorique des marrées – Vol.2

    • Exposition
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/visuel_ArianeMichelACB.jpg
    • 18.03.16 → 22.05.16
      Exposition
      La Criée centre d’art contemporain
    • Ariane Michel

      La Rhétorique des marées est un projet d’Ariane Michel qui, par le prisme d’un cinéma organique et évolutif, questionne la place du geste artistique au regard des échelles et des mouvements de la Nature.
      Cet été, sur la côte sauvage d’Esquibien, en Finistère, Ariane Michel, en commissaire, a invité 21 artistes à réaliser des œuvres sur l’estran, à la frontière de l’océan et de la terre*. Cette exposition littorale, soumise aux éléments, lui sert ici de matière première : aux marges de cet évènement public, en cinéaste et dans un souci presque scientifique, elle a alors filmé les moments de présence et d’activité des artistes dans le paysage, depuis leur premier passage sur les lieux jusqu’à l’achèvement de leurs pièces. Elle a ensuite continué à enregistrer les transformations successives de l’exposition.
      À La Criée, elle présente une installation vidéo, qui condense l’évènement et ses multiples temporalités. Celles des artistes, leurs corps, leurs gestes et leurs respirations. Celles des œuvres, performances fugaces, œuvres fragiles vite emportées ou constructions plus résistantes. Mais aussi celle de tout ce qui existait là, autour, sous d’autres repères spatio-temporels que les nôtres : le granit, les crabes, les lichens, la houle, etc., toute une multitude de veilleurs qui chargeaient l’endroit de leurs échelles respectives.
      Comme elle aime à le faire, Ariane Michel a filmé avec le souci d’adopter leur point de vue. À hauteur de patelle ou de bigorneau, dans la durée de vie d’une feuille de genêt, selon l’inquiétude des aigrettes ou l’indifférence du minéral, elle choisit ici de révéler et de renforcer les vertiges éprouvés par la mise en présence de tous ces êtres avec des gestes d’artistes. Ce faisant, elle emmène le visiteur dans un voyage intuitif et sensoriel, au travers duquel, changeant de point de vue, ce dernier peut aussi changer de paradigme, voire de peau.


      * La Rhétorique des marées – Vol.1, du 5 juillet au 30 septembre 2015, à Esquibien (29770), Virginie Barré, Julien Bismuth, Michel Blazy, Florence Doléac, Ellie Ga, Dominique Ghesquière, Jacques Julien, Martin Le Chevallier, Natalia Lopez, Dominique Mahut, Louise Hervé & Chloé Maillet, Bruno Peinado, Steven Pennaneac’h, Abraham Poincheval, Hugues Reip, Pascal Rivet, Benjamin Rivière, Éric Thomas, Gurvan Tymen et Jean-Luc Verna.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2016
    • conférence d’Ariane Michel

    • Conférence
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/ArianeMichel_LRDM_LouiseHerve_ChloeMaillet.jpg
    • 15.03.16 → 15.03.16
      Conférence
      La Criée centre d’art contemporain
    • Ariane Michel, artiste et cinéaste, est née en 1973 à Paris. Elle vit aujourd’hui entre Paris et le cap Sizun, Finistère. Suite à des études à l’École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris et un passage au Pavillon – cellule de recherche du Palais de Tokyo, Ariane Michel développe un travail où les techniques narratives du cinéma tiennent une place importante, qu’elles s’inscrivent dans des vidéos, des dispositifs d’installation, de cinéma ou de performance.

      Invitée par La Criée en tant qu’artiste associée à la saison Fendre les Flots, Ariane Michel imagine La Rhétorique des marées, un projet qui par le prisme d’un cinéma organique et évolutif, questionne la place du geste artistique au regard des échelles et des mouvements de la Nature. Pour son exposition personnelle à La Criée, elle présente une installation qui condense les multiples temporalités de l’exposition collective qu’elle avait organisée cet été sur le littoral, en cap Sizun.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2016
    • Abraham Poincheval, La Vigie urbaine

    • Performance
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/AbrahamPoinchaval-LaVigie5.jpg
    • 14.02.16 → 21.02.16
      Performance
      La Criée centre d’art contemporain
    • début de la performance dimanche 14 février à 15 h

      Pendant la dernière semaine de l’exposition L’Épais Réel, présentée à La Criée centre d’art contemporain, Abraham Poincheval habite une sculpture pendant huit jours, 24 heures sur 24.

      À l’extérieur de La Criée, devant l’entrée du centre d’art, au sommet d’un mât un homme veille et contemple la ville.


      « Installé sur une plateforme d’un mètre quatre‑vingt‑dix de long sur un mètre de large, je séjourne une semaine en totale autonomie. À ce radeau des cimes, je suis attaché par une ligne de vie ainsi que tout le matériel embarqué à bord : un sac waterproof, une trousse de premiers secours, les repas pour une semaine, deux jerricans de neuf litres, un rouge et un blanc, un bidon étanche, des sacs‑poubelle, un réchaud à gaz, du matériel de cuisine, deux briquets, du papier toilette, des vêtements de rechange, un sac de couchage haute montagne, un sursac de couchage de protection contre la pluie, une cape de pluie, un tapis de couchage, une lampe frontale, un harnais d’escalade, une ligne de vie, une dizaine de mousquetons, une corde de treize mètres.» — Abraham Poincheval

      Depuis plus de dix ans Abraham Poincheval invente des expériences itinérantes ou sédentaires pour découvrir le monde sous des angles encore inexplorés. Il a traversé les Alpes en poussant un cylindre métallique qui lui servait de véhicule, d’habitat et de camera obscura ; il a séjourné deux fois sous terre dans un espace à l’échelle de son corps ; il a vécu dans un ours ; dans une bouteille, etc.
      La Vigie a été présentée une première fois cet été, en cap Sizun, face à la mer. Ariane Michel, artiste associée à la saison Fendre les Flots de La Criée l’avait invité à l’exposition collective La Rhétorique des marées – Vol.1. À Rennes, le son de la circulation se substitue à celui des vagues, les passants aux randonneurs, etc.
    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2016
    • Ellie Ga, The Fortunetellers

    • Performance
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/ACB-Ellie_Ga.gif
    • 11.02.16 → 11.02.16
      Performance
      La Criée centre d’art contemporain
    • Jeudi 11 février 2016, 19 h 30
      La Criée centre d’art contemporain

       

      _
      Le projet The Fortunetellers (Les diseurs de bonne aventure) a débuté en 2007, alors qu’Ellie Ga était artiste en résidence dans le cadre d’une expédition scientifique au pôle Nord. Durant cinq mois, elle a vécu à bord du voilier Tara qui dérivait dans les méandres de la banquise Arctique.
      Comme la dérive du Tara à travers la banquise, The Fortunetellers est un chemin sinueux fait de recherches et de souvenirs, d’étymologies et de métaphores, qui tracent un parcours où le rythme du temps humain est altéré par les conditions météorologiques extrêmes, l’isolement et la pénombre. Le projet est fait de superpositions : les images se recouvrent les unes les autres, et les temps, passé, présent et futur, sont interchangeables.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2016
    • Ariane Michel, Les Hommes

    • Projection
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/ACB_les-hommes.gif
    • 05.02.16 → 05.02.16
      Projection
      La Criée centre d’art contemporain
    • Vendredi 5 février 2016, 18 h
      Le Tambour, Université Rennes 2
      dans le cadre du festival Travelling, en partenariat avec l’université Rennes 2 et Clair Obscur

       

      _
      Aux confins d’une mer gelée, un bateau s’approche de la terre. La glace, les pierres et les bêtes du Groenland assistent depuis leur monde immuable au passage de scientifiques venus un été pour les étudier.
      Les Hommes, Grand prix du FID de Marseille en 2006, renverse le point de vue habituellement posé sur la nature et invite le spectateur à faire une expérience : se caler dans le regard d’une île pour voir les humains, nos semblables, comme s’il agissait d’une espèce inconnue.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2016
    • L’Effet Réel, visite de traverse

    • Performance
    • 23.01.16 → 23.01.16
      Performance
      La Criée centre d’art contemporain
    • samedi 23 janvier 2016, 16 h
      Visite de traverse de l’exposition L’Épais Réel par 3 Hit Combo

       

      _
      3 Hit Combo vous propose d’interagir avec l’exposition L’Épais réel, en expérimentant différentes perceptions du réel : augmentées, alternées, « laggées », au travers de jeux vidéos ou de dispositifs d’immersion Low et High Tech, telles les lunettes de réalités virtuelles.

       

      _
      L’association 3 Hit combo est née en 2005 à Rennes. Elle souhaite donner à jouer, avec pour valeurs l’innovation, l’indépendance, l’originalité, le partage et l’expérimentation, avec pour mission de favoriser la création et la diffusion de dispositifs de jeu par le biais d’expériences vidéo-ludiques originales, en mettant l’accent sur le détournement d’usages.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2016
    • Rayon vert – Manuel Adnot, Louis-Michel Marion, Tomoko Sauvage

    • Concert
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/Tomoko-Sauvage2.jpg
    • 16.01.16 → 16.01.16
      Concert
      La Criée centre d’art contemporain
    • Samedi 16 janvier 2016, 14 h > 18 h
      La Criée centre d’art contemporain
      Dans le cadre du festival Autres mesures
      Un partenariat La Criée, Le Bon Accueil, CRR, festival Autres Mesures.

       

      _
      Pour sa deuxième édition, le festival Autres Mesures revient faire sonner les murs de La Criée. Trois interprètes de marque se succédent pour faire entendre des musiques aux confins du son, quasi rituelles.
      Le pianiste Wilhem Latchoumia dans la neuvième suite Ttai du compositeur italien Giacinto Scelsi et celle, pour carillon, de John Cage.
      Le contrebassiste Louis‑Michel Marion convoque la figure trop méconnue en France d’Eliane Radigue, pionnière de la musique concrète, à travers son œuvre Occam Océan XIX et une improvisation envoûtante.
      Enfin, Tomoko Sauvage donne la voix à l’élément liquide, dont elle joue en virtuose.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2015
    • Rencontre avec les artistes de l’exposition L’Épais Réel

    • Rencontre
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/ACB_Epais_Reel_Simon_Faithfull.gif
    • 12.12.15 → 12.12.15
      Rencontre
      La Criée centre d’art contemporain
    • Bas Jan Ader, Dominique Blais, Katinka Bock, Simon Faithfull, Nicolas Floc’h, Ellie Ga, Giovanni Giaretta / Renato Leotta, Július Koller, Helen Mirra, Abraham Poincheval, Thomas Salvador, Jessica Warboys, Guido van der Werve

      Rencontre avec les artistes de l’exposition L’Épais Réel

      samedi 12 décembre 2015, 15h

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2015
    • Camille Bondon, Rendre compte

    • Performance
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/ACB_camille-bondon.gif
    • 12.12.15 → 12.12.15
      Performance
      La Criée centre d’art contemporain
    • Samedi 12 décembre 2015, 17 h > 22 h
      Bâtiment Pasteur, Rennes
      Dans le cadre des Voix de la Vilaine

       

      _
      La Criée s’associe au projet Vallée de la Vilaine* et son action pilote «Traversées et escales» avec une commande artistique activée dans le cadre de l’escale de Rennes.

      Camille Bondon est une jeune artiste installée récemment à Rennes dont le travail s’intéresse au langage et aux fabriques de la pensée. Pour Rendre compte, Camille Bondon enregistre et retranscrit, avec ses propres méthodes, les rencontres organisées pour l’occasion.

      « Traversées et escales » est une action pilote qui accompagne la réalisation de la Voie des Rivages, nouvel itinéraire de découverte de la Vilaine et de ses étangs, des portes de Rennes jusqu’au sud de la métropole à Laillé. Le projet est mené par l’agence de paysagistes TER et la coopérative culturelle Cuesta, avec Bureau Cosmique.

      _____
      * Un projet porté par Rennes métropole – Bruz, Chavagne, Laillé, Le Rheu, Rennes, Saint-Jacques-de-la Lande, Vezin-le-Coquet

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2016
    • L’Épais Réel

    • Exposition
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/image_affiche.jpg
    • 11.12.15 → 21.02.16
      Exposition
      La Criée centre d’art contemporain
    • Bas Jan Ader, Dominique Blais, Katinka Bock, Simon Faithfull, Nicolas Floc’h, Ellie Ga, Giovanni Giaretta / Renato Leotta, Július Koller, Helen Mirra, Abraham Poincheval, Thomas Salvador, Jessica Warboys, Guido van der Werve

      L’exposition collective L’Épais Réel s’intéresse aux rapports qu’entretiennent les artistes avec la force des éléments et la tangibilité du monde. Elle interroge la nécessité de s’enfoncer dans l’épaisseur des choses pour qu’émerge une œuvre ; le désir de basculement de l’immobilité à l’action. Regroupant des traversées mouvementées et des voyages immobiles, elle questionne la place de l’expérience sensible.

      Plonger ou ne pas plonger ? Comment l’artiste entre en contact avec les choses, avec quelle énergie, quel courage ? En quoi la volonté est-elle un moyen artistique et comment l’expérience est-elle porteuse de forme ? Quelle est la place de l’épreuve, du danger ?

       

      Bas Jan Ader est un point d’ancrage et d’inspiration de l’exposition. Artiste emblématique, disparu en mer dans l’accomplissement de son œuvre, sa manière de chercher une forme dans la confrontation de son corps avec la matérialité du monde trouve dans les œuvres présentées des échos différenciés.

      Deux pôles aimantent les travaux présentés, qui mettent graduellement en question la présence de l’artiste.

      Le premier est constitué d’œuvres dans lesquelles l’artiste met directement son corps à l’épreuve des éléments. En dépit de leur paradoxale et apparente fluidité, les œuvres de Thomas Salvador et Guido Van der Werve relèvent d’un vrai défi, sinon d’un danger. Le film de Giovanni Giaretta et Renato Leotta joue de la disparition ; ceux de Nicolas Floc’h et de Bas Jan Ader de la résistance. D’autres artistes, comme Abraham Poincheval ou Simon Faithfull, repoussent les frontières de l’impossible pour aller marcher au-dessus des nuages ou au fond des mers.

      Július Koller est un centre de gravité de l’exposition. Par ses anti-performances, il provoque des situations minimales. La photographie qui en résulte propose des énigmes irrésolues qui replacent le geste artistique et la présence de l’artiste à une sorte de point de départ.

      Le second pôle est constitué d’œuvres-traces ou résultant d’un processus. On y trouve les sténopés d’Ellie Ga, qui a résidé sur un navire pris dans les glaces et la nuit polaire. Ceux-ci introduisent dans l’exposition un présent silencieux où les noirs donnent à voir l’épaisseur de l’air autour d’elle. Les empreintes d’Helen Mirra, artiste qui marche, attestent d’une relation cherchée avec le fil des heures. Les toiles maritimes et processuelles de Jessica Warboys éprouvent la picturalité de la mer. Le film de Katinka Bock sonde la densité de l’eau et questionne la disparition de l’objet.

      La pièce sonore de Dominique Blais, parti au Svalbard pour récolter des fréquences radio naturelles gomme en quelque sorte le souvenir de sa présence, passeur inaudible d’un au-delà en-deçà de notre écoute.

      L’expérience du réel imprime ici, littéralement autant que métaphoriquement les artistes et les œuvres rapportées.

       

      C’est en tous ces endroits que l’exposition se pose : dans la fragilité d’une renverse, sur le fil d’une incertitude qui devient geste, là où le centre de gravité dérape et marque le réel, volontairement et pour faire sens.

       


      Commissariat : Ariane Michel, artiste associée à la saison Fendre les Flots et Sophie Kaplan, directrice de La Criée
      Production : La Criée centre d’art contemporain
    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2015
    • Rayon vert, Le Passage de la ligne

    • Conférence
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/Maria-Ines-Rodriguez.jpg
    • 28.09.15 → 28.09.15
      Conférence
      La Criée centre d’art contemporain
    • Rencontre avec Maria Inés Rodriguez
      Directrice du CAPC – Musée d’art contemporain, Bordeaux
      Lundi 28 septembre 2015, 18h30
      À La Criée centre d’art contemporain

      Comme Runo Lagomarsino, Maria Inés Rodriguez a un double ancrage, à la fois en Europe et en Amérique latine. Partant des oeuvres de Runo Lagomarsino, mais aussi d’autres artistes et de ses expériences des deux rives, Maria Inés Rodriguez propose un regard sur la scène d’Amérique du sud autant que globalisée, à travers une approche à la fois historique, politique et sociale.

      María Inés Rodríguez est depuis 2014 à la direction du CAPC – Musée d’art contemporain de Bordeaux.
      Auparavant, elle était commissaire en chef du Museo Universitario Arte Contemporáneo de Mexico (MUAC-UNAM). María Inés Rodríguez y a notamment organisé les expositions de Teresa Margolles, Nicolás Paris, Yona Friedman et La Ribot. De 2009 à 2011, elle a été commissaire en chef du Museo de Arte Contemporáneo de Castilla y Léon (MUSAC) en Espagne. En 2008-2009, en tant que commissaire invitée de la programmation Satellite du Jeu de Paume de Paris, elle a permis au public français de découvrir de jeunes artistes internationaux tels que Vasco Araujo, Mario García Torres, Agathe Snow, Irina Botea ou encore Angelo Plessas et Andreas Angelidakis.
      Également commissaire indépendante, elle est diplômée de l’université de Los Andes de Bogota, de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris (atelier Christian Boltanski) et de l’École Supérieure d’Art Visuel de Genève.
      María Inés Rodríguez a principalement travaillé sur des expositions et des projets de recherche sur les stratégies d’appropriation de l’espace public dans l’art, le design, l’architecture et l’urbanisme. Son expérience en tant que commissaire indépendante comprend des collaborations avec le Plateau (Paris), l’ARCO de Madrid ou encore l’ARTBO à Bogota.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2015
    • Rencontre publique avec Runo Lagomarsino

    • Rencontre
    • 26.09.15 → 26.09.15
      Rencontre
      La Criée centre d’art contemporain
    • Samedi 26 septembre à 15:00

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2015
    • Runo Lagomarsino, They Watched us for a Very Long Time (Ils nous regardaient depuis très longtemps)

    • Exposition
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/sea_grammar_runo_lagomarsino_BD.jpg
    • 25.09.15 → 22.11.15
      Exposition
      La Criée centre d’art contemporain
    • Pour la première exposition de sa saison Fendre les Flots, La Criée présente du 25 septembre au 22 novembre 2015 They Watched Us For a Very Long Time (Ils nous regardent depuis très longtemps) de Runo Lagomarsino, qui réunit un ensemble d’œuvres de cet artiste suédois vivant au Brésil, fils d’émigrés argentins d’origines italiennes et espagnoles.
      Ces multiples traversées atlantiques, à la fois racines familiales et parcours personnel, sont souvent induites dans sa pratique. Par le biais de sculptures, d’installations ou encore de documents vidéo retraçant ses actions désuètes et ironiques, frisant parfois la subversion, il cherche à mettre en perspective la permanence de l’héritage colonial dans notre monde globalisé; ses répercussions sur les différentes structures politiques, culturelles ou sociétales, notamment par le prisme de l’Histoire latino-américaine.
      En jouant du décentrement du regard, du changement de point du vue, Runo Lagomarsino interroge nos positions et identités : qui est le « nous », qui sont « les autres ».

      Le titre de l’exposition est emprunté à la pièce éponyme They Watched Us For a Very Long Time (2014) présentée à La Criée : une soixantaine de plaques en métal subtilisées au système d’éclairage du musée archéologique Pergame de Berlin. À l’image de bien d’autres musées européens, les collections du Pergame ont été constituées au cours des siècles derniers sous l’égide des Lumières et par l’appropriation coloniale d’artefacts anciens, devenant au cours du temps patrimoines culturels nationaux, symboles des identités européennes.
      Les éléments d’éclairage présentés ici sont soumis à un renversement de contexte et de fonction : auparavant mettant en lumière et ils sont maintenant eux-mêmes exposés, brûlés par la lumière électrique qu’ils diffusaient. Par cette double action de subtilisation et d’inversion, Runo Lagomarsino nous pousse à envisager ces lieux différemment : et si ces musées ne mettaient pas en lumière les autres cultures mais étaient des outils de compréhension du pouvoir, du colonialisme et de la façon dont les histoires sont construites? Des « miroirs amnésiques de l’Europe* » comme le dit l’artiste qui ajoute « le passé colonial n’est pas passé; il fait partie de notre vie contemporaine** ».

      Souvent, les éléments qui constituent les œuvres de Lagomarsino voyagent, deviennent témoins et matérialité de parcours, métaphores de migrations, d’exils ou de faits historiques. C’est le cas par exemple dans la vidéo More Delicate Than the Historian’s are the Map Makers Color (2012-2013) où l’on voit l’artiste et son père jetant des œufs ramenés illégalement d’Argentine sur une gigantesque statue de Christophe Colomb à Séville. Ou encore dans la récente vidéo Como si fuera piedra la arena (2015), où Lagomarsino déverse discrètement du sable provenant des rives méditerranéennes aux pieds de statues grecques à la Glyptotec de Copenhague.

      Dans l’ensemble des pièces présentées à La Criée, Runo Lagomarsino cherche à révéler des fractures historiques et spatio-temporelles d’où raconter d’autres histoires, plus particulièrement d’où lire le passé et envisager le futur depuis d’autres angles. Il convoque les fantômes du passé historique, les faits proscris ou oubliés, avec une poésie empreinte d’activisme et faisant du voyage un espace politique. Il amène ainsi le spectateur à considérer sa propre vision et ses positions, ses points de référence, ses fondations et ses fondamentaux, face à l’Histoire mondiale globalisée.

      *  » Question & Answer with Runo Lagomarsino « , in kunstforum.as, 7 avril 2014

      ** ibid

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2015
    • Visite de l’exposition L’Épais Réel par Ariane Michel

    • Visites commentées
    • http://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/Bas_Jan_Ader-Broken_fall_organic.jpg
    • 06.02.15 → 06.02.15
      Visites commentées
      La Criée centre d’art contemporain
    • samedi 6 février 2016, 15 h

      Visite de l’exposition L’Épais Réel par Ariane Michel, co-commissaire de l’exposition