Bazouges-la-Pérouse (35560)

Informations Pratiques

Le Village, site d’experimentation artistique

Exposition

14.10.18 → 09.12.18
ARRIÈRE-SAISON

Lise Gaudaire, Mael Le Golvan, Thierry Lapeyre

Parcelle 58

Mael Le Golvan

Thierry Lapeyre

Lise Gaudaire, Parcelle 58, photographie numérique, dimension variable, 2018. © Lise gaudaire

Mael Le Golvan, Optimism, béton, cuir et aluminium, dimension variable, 2015. © Mael Le Golvan

Thierry Lapeyre, 2018. © Thierry Lapeyre

Lise Gaudaire

LES FAISEURS DE PAYSAGES

Lise Gaudaire développe depuis plusieurs années un travail artistique sur les territoires ruraux et leurs mutations. Ses photographies et les entretiens sonores qu’elle réalise nourrissent une réflexion sur les transformations du paysage et les rapports que l’homme entretient avec la nature. Dans le cadre d’une résidence d’artiste, soutenue par le Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine, l’artiste a parcouru pendant deux ans le territoire de Couesnon Marches de Bretagne, questionnant son paysage rural et ses évolutions. Pour mener à bien son projet, elle a rencontré des élus, des gardes forestiers, des techniciens de la voirie, des agriculteurs, des paysagistes, des géographes et des historiens qui lui ont apporté de nombreux témoignages théoriques, historiques et techniques sur la manière dont les paysages se métamorphosent au fil du temps et selon les époques. Riche en documents sonores et photographiques, cette matière récoltée durant sa résidence est présentée à la galerie Laizé dans une exposition rétrospective.

 

Mael Le Golvan

FABLE DE RECHERCHE

Les œuvres de Maël le Golvan sont des dispositifs qui allient la simplicité à l’ingéniosité. Ils transportent le spectateur dans un univers artistique sensible où l’étrangeté côtoie la science expérimentale et la machinerie poétique. Vidéos, photographies et installations sonores captent l’imperceptible et révèlent de l’incongru. Les aiguilles de feuilles de houx remplacent les saphirs des platines disques, les ondulations de l’eau, générées par des fréquences sonores, apparaissent sur du papier photographique ou le flamboiement d’une lampe torche théatralise tout un environnement forestier.

 

Thierry Lapeyre

2,7

Diversité des matériaux et des techniques, facture déterminée, couleurs saturées… Voici ce qui notamment caractérise l’univers artistique de Thierry Lapeyre. Ses peintures, généralement réalisées sur des plaques transparentes, sont des confrontations formelles et visuelles où trace, tache, ligne et forme s’entrechoquent dans des espaces picturaux aux effets de transparence et d’opacité. Palimpsestes ou processus de création donnés à voir, les œuvres de l’artiste brouillent les pistes et jouent d’un permanent va-et-vient entre l’achevé et l’inachevé. « Le but est de proposer un autre regard esthétique, d’inviter le spectateur à considérer simultanément les deux extrêmes de toute analyse, celles des moyens et de la fin. »Thierry Lapeyre. Note d’intention (extrait), 2018.

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES

  • Vernissage le 14.10.18 à 12h