• Quinconce galerie
    • 2021
    • Peau nue et souffle d’orgue

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/Peau-nue-et-souffle-dorgue.pdf
    • 18.09.21 → 10.10.21
      Exposition
      Quinconce galerie
    • John Cornu, Alice Delanghe, Grégory Delauré, Camille Girard et Paul Brunet, Manoela Prates, Vincent Malassis

      Dernier événement à la galerie avant la fermeture hivernale et en partenariat avec Le Bon Accueil pour l’exposition Machines Pneumatiques avec Dominique Blais et Michele Spanghero dans la chapelle Saint-Joseph de Montfort.
       

      Quinconce présente Peau nue et souffle d’orgue, une collision douce entre la chair des corps peints, dessinés ou photographiés par sept artistes avec les sons enregistrés de l’orgue de l’église de Montfort Saint Louis-Marie Grignion par Vincent Malassis à l’occasion du relevage de l’instrument.

      Des images de nu telles des peaux sensitives au contact du regard et des pulsations de l’orgue.
       
      vernissage vendredi 17 septembre à 18h30
      ouverture du mercredi au dimanche de 16h à 19h
      du 18/09 au 10/10
      avec
      John Cornu, Alice Delanghe, Grégory Delauré, Camille Girard et Paul Brunet, Vincent Malassis, Manoela Prates.
       
      Dans le cadre de l’ouverture des Journées européennes du patrimoine, ce projet a été soutenu par la Ville de Montfort.
    • Quinconce galerie
    • 2021
    • Les mondes bricolés

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/evenements-facebookDEF.jpg
    • 04.08.21 → 10.09.21
      Exposition
      Quinconce galerie
    • Olivia Hernaïz, Joséphine Kaeppelin, Martin Le Chevallier, Benoit Razafindramonta, Thomas Tudoux, Carey Young.

      Commissaire associée à la galerie Quinconce, Doriane Spiteri propose le cycle TACTIQUES composé de deux expositions collectives. Installations, protocoles, jeu de société et vidéos : cette première exposition explore la manière dont les artistes se font tacticiens pour se jouer du monde du travail. 

      En bricolant leur monde, les artistes présenté.e.s interrogent la financiarisation de la société, la place de l’individu dans le monde du travail. Ils.elles pointent les failles du système, les codes et espaces du pouvoir face à l’efficacité et la compétitivité. Alors que les nouvelles techniques de management ont récupéré à leur compte les capacités créatives des individus, modifiant profondément notre rapport au travail, les artistes usent de tactiques et de ruses en injectant une marge de créativité à l’intérieur d’un système à bout de souffle.