• Galerie du Faouëdic
    • 2022
    • Tout est bien, tout va bien, tout va pour le mieux qu’il soit possible • Les diplômé(e)s 2022 de l’École européenne supérieure d’art de Bretagne, site de Lorient

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/carre-fly-exposition-EESAB_Faouedic.jpg
    • 10.09.22 → 18.09.22
      Exposition
      Galerie du Faouëdic
    • Du  10  au  18  septembre 2022,  l’École européenne supérieure d’art de Bretagne -Site  de  Lorient et  la Ville de  Lorient présentent la jeune création issue de la promotion 2022, formée/forgée durant les périodes de confinements, confrontée alors à un autre rapport au temps, dans l’attente et en quête d’expérience.


      En prenant place dans la galerie  du Faouëdic, l’institution et la municipalité offrent un espace d’exposition unique pour mettre en résonance les univers des 14 diplômé(e)s, mettant en lumière la richesse et la diversité des oeuvres de :
      Moira Ali, Fanny Baccus, Rahma Baradji, Alice Boylos-François, Clément Daups, Marie Delaite, Garance Diaconu, Eloïse Diboine, Ivan Duval, Ewen Gautier, Clémence Grall, Kim Le Gal, Etelle Le Moing et Isabella Reyes.
      Par l’installation, les arts numériques, le dessin, la sculpture et  la performance, l’œuvre des quatorze jeunes artistes témoigne de la résonance de cette “situation particulière” traversée depuis 2020 et – où quoi qu’il advienne – chacun(e) s’est mis en ordre de bataille pour préparer, pour vivre demain et relater  un jour.

      L’exposition sera orchestrée et scénographiée par Elen Cornec et Sylvain Le Corre, deux artistes résidant à Lorient, particulièrement sensibles à la jeune création qu’ils soutiennent notamment à travers des accueils en résidence à l’Atelier Marcelin.


      L’ouverture de l’exposition s’inscrit par ailleurs dans le cadre du week-end des ‘Ateliers ouverts’ qui fêtent cette année leur 19e édition les 10 et 11 septembre prochain; un parcours permettant de découvrir une cinquantaine d’artistes dans toute la ville !

      Commissariat d’exposition : Elen Cornec & Sylvain Le Corre
      Conception graphique du visuel : Atelier Marcelin

    • Galerie du Faouëdic
    • 2022
    • Écouter chanter les dunes // Virginie Barré

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/ARM180205-039-scaled.jpg
    • 27.05.22 → 24.07.22
      Exposition
      Galerie du Faouëdic
    • L’artiste plasticienne Virginie Barré a pensé l’exposition « Écouter chanter les dunes » comme on fredonne une chanson. Elle travaille depuis deux ans à l’écriture d’une comédie musicale « La plage des dames ». Cette exposition en est une préfiguration, elle est composée de chansons qui peuplent le scénario dont nous pourrons lire les paroles, de dessins et de prototypes d’objets qui vont traverser le film à venir. Toutes les œuvres possèdent une réelle autonomie mais elles sont également autant de promesses pour cette comédie à venir qui se déroulera sur deux plages du Finistère où l’artiste réside. Une exposition où objets et dessins, se côtoient, comme les variations d’une comédie musicale qui s’élabore doucement en chantonnant.

      « Écouter chanter les dunes » nous invite à parcourir une exposition ‘enchantée’.

      Le premier film de Virginie Barré écrit et réalisé avec ses deux amies Claire Guezengar et Florence Paradeis, « Odette Spirite » (2012), sera également projeté ; un film déjà musical lui aussi, en chanson, dans lequel on suit un esprit revenu sur terre car il lui manque une chose pour aller dans l’au-delà.

      REPÈRES BIOGRAPHIQUES :
      Virginie Barré est née en 1970 à Quimper. Elle vit et travaille à Douarnenez. Petite, tandis qu’elle est élevée dans une famille de créateurs, amateurs d’art et de chant, Virginie Barré se rêve héroïne de western et dessinatrice. Aujourd’hui, elle tente justement « de mettre en images et en couleurs des histoires rêvées, des histoires fantastiques en empruntant les langages de l’art et du cinéma ». L’œuvre de Virginie Barré se compose aussi bien de sculptures détonantes à l’ironie mordante, d’installations dans lesquelles des mannequins laissent entrevoir des scénarii improbables où la gravité et l’effroi tutoient le grotesque, de dessins en noir et blanc à la ligne claire et, plus récemment, de vidéos relevant de différents registres : approche intime ou nécessitant la mise en place d’une logistique collaborative et collective. Son univers s’inscrit dans le sillage de l’appropriationnisme* et est structuré par sa cinéphilie, marqué par son goût pour la bande dessinée, et se nourrit de fictions littéraires et de culture populaire.

      *appropriationnisme : genre artistique des années 1980 qui réemploie du matériel esthétique (œuvres, photographies de presse ou publicitaires, images d’archives, films, vidéos, textes, etc.). La réappropriation de ces objets et / ou images préexistantes à la réalisation de l’œuvre se fait avec peu voire sans transformation.


      Virginie Barré est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Nantes. Elle est représentée par la galerie Loevenbruck à Paris et la galerie ADN à Barcelone. Ses œuvres figurent dans les collections françaises de Saint-Cyprien, du FNAC (Fonds National d’Art Contemporain), des Frac (Fonds régional d’art contemporain) Bretagne, Basse-Normandie et Midi-Pyrénées (collections Les Abattoirs), et du musée des Beaux-Arts de Bordeaux, ainsi qu’au sein de collections privées en France, Belgique, Allemagne, Espagne et aux Etats-Unis. Virginie Barré enseigne à L’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne (site de Quimper).

      En savoir plus sur Virginie Barré : http://ddab.org/fr/oeuvres/BARRE

       

    • Galerie du Faouëdic
    • 2022
    • Mnémosyne // Josef Nadj

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/visuel-Mnemosyne-scaled.jpg
    • 06.04.22 → 17.04.22
      Exposition
      Galerie du Faouëdic
    • Un projet photographique et performatif de Josef Nadj.


      Située au coeur de la ville, à deux pas du Grand Théâtre, la galerie du Faouëdic propose régulièrement dans ses espaces des événements artistiques conçus en résonance avec les expositions et en dialogue avec d’autres acteurs du territoire. Proposé par le Théâtre de Lorient, l’accueil de Mnémosyne, projet artistique du chorégraphe, photographe et danseur, Josef Nadj dans les murs de la galerie du Faouëdic nous est donc vite apparu comme un évidence. Ce dispositif très original, à la fois installation photographique et performance scénique s’inscrit en effet pleinement dans notre volonté constante de surprendre les visiteurs, de les inviter à s’immerger dans des formes artistiques transcendant les frontières des disciplines.

      Hommage personnel et transversal à l’Atlas demeuré inachevé de l’historien d’art allemand Aby Warburg, Mnémosyne s’apparente à une oeuvre d’art totale, à la fois installation, performance et exposition, dont il reste pour chacun une image, ultime, qui interroge à la fois notre regard et notre mémoire : qu’avons-nous vu ?” Marylène Malbert, extrait d’entretien avec Josef Nadj.

      L’exposition est  présentée du mercredi 6 au dimanche 17 avril 2022, de 14h à 19h.
      La performance (durée : 20mn) est présentée samedi 9 et dimanche 10 avril aux horaires suivants : 14h, 15h30, 17h, 18h30.
      Le nombre de places étant limité, réservation indispensable à partir du 2 mars.

    • Galerie du Faouëdic
    • 2022
    • Mélodie des terres // Catherine Fontaine

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/fond-affiche-CF-2022-petite.jpg
    • 14.01.22 → 27.03.22
      Exposition
      Galerie du Faouëdic
    • Une bibliothèque de vases frappés de texte. Une pluie de lettres en porcelaine tombant du ciel. Une table basse accueillant des céramiques colorés. Des tissus brodés ou teintés sous verre. Des livres grand format. Catherine Fontaine explore toutes les techniques qui la relient à la matière et à la nature; entrez dans l’univers feutré de l’artiste plasticienne lorientaise.

      L’écriture a toujours été au coeur de mon travail. L’écriture poétique notamment, ou la prose, lorsqu’elle est habitée, comme la poésie, d’un désir et d’une impossibilité de faire corps avec le monde, d’en être une chambre d’écho. Il s’agit pour moi d’inscrire une écriture dans la matière comme si elle devait se ré-accorder au monde, comme si elle venait de très loin, là où elle n’était que traces, balbutiements, signes, fragments exhumés d’un lointain. C’est pourquoi l’écriture, visible ou invisible, habite mon travail, comme une musique ou une source d’inspiration“. Catherine Fontaine

      Autour de l’exposition :

      • Samedi 29 janvier à 15h : visite commentée par l’artiste, en dialogue avec l’écrivaine Marie-Hélène Lafon qui fera lecture de quelques textes en lien avec les thématiques de l’exposition.
      • Mardi 15 février à 12h30 : visite commentée par l’artiste
      • Samedi 12 mars à 15h : visite commentée par l’artiste enrichie d’une interprétation en langue des signes (LSF)
      • Jeudi 17 mars à 19h30 : concert proposé par le groupe Nachtigall du Conservatoire de Lorient. Un programme où dialogueront chant de travail sud-africain, élégie géorgienne, poésie en arabe classique du 12ème siècle, canon à boire italien baroque, rock des années 90, blues du début 20e et gospel traditionnel.
      • Samedi 26 mars à 15h : la musicienne et calligraphe Catherine Denis proposera une lecture des textes présents dans l’exposition “Neige de mots‘ et d’un texte de Virginia Woolf extrait du livre “Les vagues” en lien avec des créations musicales conçues pour ces textes par le guitariste Dimitri Masseboeuf.