• Lendroit éditions
    • 2018
    • Jean-Jacques Dumont, Sans autres modifications

    • Exposition
    • 16.06.18 → 01.09.18
      Exposition
      Lendroit éditions
    • Lendroit éditions ouvre ses portes tout l’été, du samedi 16 juin au samedi 1er septembre, à l’occasion de l’exposition de Jean-Jacques Dumont, Sans autres modifications. L’artiste y présente une sélection d’œuvres – pièces uniques, multiples, éditions et, éphéméras produits ces dernières années – ainsi qu’une sérigraphie inédite.

       

      À travers un travail protéiforme, Jean-Jacques Dumont – qui n’hésite pas à se qualifier d’artiste « multi-cartes » – interroge les valeurs associées au travail et l’économie de la production, toujours avec une pointe d’humour. Cet intérêt pour celles-ci s’inscrit en partie dans une recherche de longue date, initiée en 2011 sous le nom de « comptoir des restrictions » suite à la découverte d’un ouvrage de 1940 intitulé Recette de cuisine et conseils ménagers en période de restrictions.

       

      Le travail manuel est, de fait, emblématique du vocabulaire formel de Jean-Jacques Dumont, notamment par l’emploi d’outils et ustensiles domestiques. Dans ses œuvres, ceux-ci oscillent entre un esthétisme léché, semblant tout droit sortis d’usine, et l’ambiguïté des failles qu’il introduit, en interdisant l’usage. Détournés, modifiés, façonnés à l’identique dans d’autres matériaux que ceux d’origine, ces objets acquièrent un statut hybride et permettent de repenser nos usages à l’ère de la surproduction – voire de la surconsommation.

       

      D’autre part, à travers l’utilisation de l’édition comme médium artistique ou comme prolongement de ses pièces uniques, Jean-Jacques Dumont manipule les signes empruntés au monde du travail, à l’économie ou à la communication. À la façon des objets détournés, dont la fonctionnalité est réduite à néant, il ne reste de ces secteurs que des réminiscences visuelles. Un bulletin de salaire est notamment symbolisé par son plus simple archétype et se déploie en plusieurs versions, selon la nature du contrat.

      Les systèmes de représentations économiques ou communicationnelles sont quant à eux réinterprétés au moyen d’associations de symboles, dessins et objets triviaux. L’ensemble questionne leur pertinence, tant dans un monde qui en est saturé, que lorsqu’ils s’appliquent au monde de l’art.

       

      L’exposition Sans autres modifications présente, sans hiérarchie, des œuvres multiples – dont Selfie*, un multiple édité par Lendroit éditions au début de l’année – aux côtés de quelques « intrus » et d’une sérigraphie inédite. Cette conception plurielle de la création entre ainsi en résonnance avec les spécificités de Lendroit éditions, à la fois maison d’édition, librairie et espace d’exposition.

      __

       

      *Selfie interroge avec ironie la pratique qui s’est répandue dans notre quotidien depuis quelques années et son aspect parfois meurtrier (notamment pour les personnes risquant leur vie au profit d’un selfie spectaculaire). Le multiple est un couteau qui se transperce lui-même (retour à l’envoyeur !) dont la lame joue à la fois le rôle d’un cadre vide et d’un miroir déformant.

    • Lendroit éditions
    • 2018
    • Icinori, Barrages

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/Barrage_web.jpg
    • 27.04.18 → 10.06.18
      Exposition
      Lendroit éditions
    • Du vendredi 27 avril au dimanche 10 juin, Lendroit éditions accueille une exposition du duo d’artistes Icinori, Barrages, dans le cadre de la 2e édition de Spéléographies, Biennale des écritures.

       

      Mayumi Otero et Raphael Urwiller explorent les confins du dessin à quatre mains sous le nom d’Icinori depuis 2008. Depuis cette date, ils créent des œuvres teintées d’onirisme, des illustrations pour la presse (Le Tigre, le Monde, le NY Times) ou pour des albums jeunesse (Issun Bôshi, Actes Sud Junior). Icinori est aussi le nom de la maison d’édition avec laquelle ils expérimentent l’art imprimé et questionnent l’objet livre sous des formes et formats divers : via leur imprimante RISO 12 couleurs, leur presse taille douce, leur atelier de sérigraphie ou encore en travaillant à partir de presse typographique (celle, dite « antique » des frères Riby à Orléans), par exemple.

       

      À Lendroit éditions, Icinori présente un panorama de leur production, depuis les livres imprimés sur presse typographique, leurs gravures ainsi qu’une sélection de dessins issue des séries Barrages et Centrales. L’ensemble interroge, par la minutie du dessin, les oppositions entre nature et culture, paysage et industrie.

    • Lendroit éditions
    • 2018
    • Fabienne Radi, CECI PAS CELA

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/CECI-PAS-CELA-copie2.jpg
    • 04.04.18 → 14.04.18
      Exposition
      Lendroit éditions
    • Au printemps, Lendroit éditions propose un focus sur le travail éditorial de Fabienne Radi, artiste et auteure suisse adepte du déplacement.

       

      Fabienne Radi manie les mots : ceux qu’elle emprunte aux mondes du cinéma (P. 117 / P. 94), de la littérature, du théâtre, de l’art contemporain ou ceux qu’elle invente sous la forme de fictions (Cent titres sans Sans titre).

       

      Mais l’artiste manipule aussi les images, en confrontant notamment l’univers domestique, l’art et le cinéma (Vingt-quatre images ; Mire), architecture et coupe de cheveux (Poil et Bâtiment).

       

      Ainsi, détournements linguistiques et visuels seront au rendez-vous !

       

      Dans le cadre de l’événement, Lendroit éditions présente une affiche sérigraphiée inédite intitulée 35 écrivains en sonotraduction dont le sens n’apparaît qu’une fois le texte lu à haute voix.

    • Galerie du Faouëdic
    • 2018
    • Oscar Yana, Sueños y Paso a paso

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/id®e-visuel-1.jpg
    • 23.03.18 → 20.05.18
      Exposition
      Galerie du Faouëdic
    • A travers ses créations plastiques, Oscar Yana parle d’histoire et de son histoire, une œuvre qui s’inscrit dans un va et vient entre modernité et tradition. S’inspirant de figurines et de motifs picturaux des cultures andines, qu’il transfigure par des techniques artistiques occidentales, l’artiste nous renvoie à la question de nos origines, de notre identité.

      Son accueil à la galerie du Faouëdic  est une belle opportunité pour mettre en lumière toutes les facettes de son travail : peinture en grand format, art postal, installation, gravure…
      Scénographie : Matthieu Bouland.
      En savoir plus : Galerie du Faouëdic

    • Lendroit éditions
    • 2018
    • Please, save the date!, Commissariat : Marie Boivent

    • Exposition
    • 12.01.18 → 24.03.18
      Exposition
      Lendroit éditions
    • Avec des calendriers de Harold Ancart, Maurizio Cattelan et Pierpaolo Ferrari (Toilet Paper), Paul Chidester, Claude Closky, Jeanne Dunning et Hirsch Perlmann, Brendan Fowler et Andrea Longacre-White, Matthew Geller, General Idea (FILE), Dominique Gonzalez-Foerster et Tommasi Corvi Mora pour E Il Topo, Jesse Harris, Sara MacKillop, Sophy Naess et Carmelle Safdie, Pierre-Guilhem, Marie-Amélie Porcher pour Yvette et Paulette, Manuel Raeder, Colin Sackett, Matthieu Saladin, Patrick Sarmiento, Erica Van Horn, Marijke van Warmerdam, Lisa Young, etc.

      Please, save the date! réunit des calendriers « prêts à l’emploi » conçus par des artistes, une façon pour eux de souligner le temps qui passe ou d’en bouleverser le déroulé, de s’immiscer dans le quotidien, tout en proposant des alternatives aux informations textuelles et à l’imagerie attendues du calendrier, autant de propositions qui jouent avec ses codes, ses usages et ses enjeux.

       

      Le Calendrier 2018 de Claude Closky ainsi que le Calendrier des révoltes 2018 de Matthieu Saladin sont édités dans le cadre de l’exposition. Un catalogue dirigé par Marie Boivent est également à paraître.