Saint-Brieuc (22000)

Informations Pratiques

Galerie Raymond Hains

Exposition

29.09.18 → 02.12.18
Madison Bycroft, International Waters

1Madison Bycroft_Jolly RogerAndFriends- vidéo extraite de l installation International Waters_Co-production galerie Raymond Hains et Ateliers de Rennes2Madison Bycroft_Jolly RogerAndFriends- vidéo extraite de l installation International Waters_Co-production galerie Raymond Hains et Ateliers de Rennes_43Madison Bycroft_Jolly RogerAndFriends- vidéo extraite de l installation International Waters_Co-production galerie Raymond Hains et Ateliers de Rennes_9

« Jolly Roger And Friends », captures vidéo extraites de l’installation International Waters, Co-production galerie Raymond Hains et les Ateliers de Rennes – biennale d’art contemporain

 

Madison Bycroft (1987, Australie) produit, à lʼinvitation de la galerie Raymond Hains et des Ateliers de Rennes – biennale dʼart contemporain, sa première exposition dʼenvergure en centre dʼart. Ses recherches balaient le spectre des communications, navigant de lʼarticulé à lʼinarticulable. Sa production se déploie sous forme de vidéos, de performances et de sculptures.

Têtes de Minotaure en papier mâché, mollusques langue pendue, personnages grimés ; telles sont les figures auxquelles Madison Bycroft donne vie dans ses vidéos, sculptures et performances. Souvent au coeur de dispositifs théâtraux, et ce quʼils comprennent comme décors, travestissements et monologues, ces personnages examinent la façon dont nous communiquons entre individus, espèces et les [im] possibilités de la traduction dʼune parole, dʼune émotion. Récemment, lʼattention de lʼartiste sʼest portée sur les homophones, ces mots similaires à lʼoreille mais dont les orthographes et significations diffèrent. Au-delà des jeux sur le langage quʼil induit, lʼhomophone a une dimension plastique et politique : sous une uniformité de surface se cache une multiplicité de sens ; sous une même bannière peuvent se solidariser des identités résolument différentes.

M. Bycroft envisage cette question dans « International Waters », un ensemble de nouvelles productions présentées à la galerie Raymond Hains. À travers plusieurs vignettes, le film Jolly Rodgers and Friends (2018) conte notamment lʼhistoire de deux femmes pirates embarquées sur un bateau sous les traits dʼhommes. Lʼandrogynie des personnages, les jeux de camouflage participent dʼune dramaturgie qui sʼarticule avec le reste de lʼinstallation dans laquelle on pénètre en montant sur scène. Juché·e·s sur lʼestrade, comme si nous étions les acteur·ice·s de la pièce, nous faisons face à plusieurs sculptures étranges qui sʼavèrent être notre propre public (Bad Crowd, 2018). (…)

 

Après son master au Piet Zwart Institute of Fine Art (Rotterdam) en 2016, Madison Bycroft a montré ses travaux à la Biennale de Sharjah (Beyrouth, Liban), à Adelaïde (Marseille) en association avec Triangle France, ainsi quʼà Münster (Allemagne), Athènes (Grèce), Christchurch (Nouvelle-Zélande) et New-York (USA).

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES

  • Entrée libre du mercredi au dimanche de 15 h à 18 h sauf jours fériés.
    Visites guidées à 16 h les mercredis et dimanches
    Accueil de groupes et parcours-ateliers sur rdv : raymondhains@saint-brieuc.fr
  • Conférence-sandwich de Madison Bycroft (en anglais avec traducteur)
    mardi 02 octobre 12 h 15 – 13 h 15
  • Hors les murs
    « Mollusk Theory : Anchorites », performance de Madison Bycroft avec les élèves du conservatoire de Saint-Brieuc
    vendredi 16 novembre à 14 h 30 et samedi 17 novembre à 17 h
    au Musée des Beaux-arts de Rennes dans le cadre du Art Week-end
  • Vernissage le 29.09.18 à 11H30

AGENDA