Bignan (56500)

Agenda

Domaine de Kerguéhennec

Le Domaine de Kerguéhennec, acquis en 1972 par le Département du Morbihan, est un espace naturel, un parc historique, un lieu de dialogue du patrimoine et de la création contemporaine. Sa programmation artistique, construite autour du triptyque nature, art et patrimoine, multiplie les rendez-vous pluridisciplinaires faisant du domaine un lieu de découvertes et de rencontres.

 

UN CENTRE D’ART
L’articulation entre patrimoine et création est au cœur du Domaine de Kerguéhennec. La programmation artistique et culturelle prend en compte la variété des lieux d’exposition et invite à la circulation dans les différents espaces du domaine : espace ouvert des anciennes écuries; espace cloisonné et intimiste de l’orangerie ; qualité des volumes et de lumière des salles du château favorisant la déambulation et la découverte. Le domaine propose, simultanément, deux ou trois expositions, et présente des expositions monographiques et thématiques. Deux ateliers-logements et un studio de danse, permettent de recevoir des artistes en résidence tout au long de l’année.

 

UN PARC DE SCULPTURES
Le parc du Domaine de Kerguéhennec est un lieu de référence en matière de présentation de la sculpture contemporaine. Créé à partir de 1986, il réunit aujourd’hui plus d’une trentaine d’œuvres d’artistes majeurs.

 

UN PATRIMOINE HISTORIQUE ET ARCHITECTURAL
Construit au XVIIIe siècle, le château est au cœur d’un espace domanial aménagé dès le Moyen Âge. En 1703, la seigneurie de Bignan est rachetée par les frères Daniel et Laurent Hogguer, de riches banquiers suisses résidant à Paris. En 1710, ils font appel à l’architecte Olivier Delourme pour la construction du château. Après différents changements de propriétaire, le Domaine est racheté en 1872 par le comte Paul-Henri Lanjuinais, maire de Bignan, député puis président du Conseil général du Morbihan. Celui-ci fait du château sa résidence principale et entreprend des travaux considérables sous la direction de l’architecte Ernest-Felix Trilhe.

 

UN PARC PAYSAGER
Ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle que le parc, d’une superficie de 45 hectares, fut considérablement remodelé par Denis Bühler. Ce célèbre paysagiste a dessiné avec son frère Eugène, le parc de la Tête d’or à Lyon et les jardins du Thabor à Rennes. Au nord, les lignes amples et sinueuses vont alors succéder aux allées rectilignes à la française, créant ainsi un nouveau cheminement plus romantique. Le château n’est plus découvert de front ; une lente approche permet de mieux s’immerger dans l’esprit du parc. Cette partie du parc abrite un arboretum composé d’essences provenant des différents continents. Au Sud, une allée cavalière a été creusée dans l’axe du château afin d’accentuer la perspective.

 

LE FONDS TAL COAT
Le Département du Morbihan possède désormais la plus importante collection publique (un millier d’œuvres) de Pierre Tal Coat. Le château, lieu patrimonial, emblématique du domaine accueille la collection permanente dans un parcours pédagogique présentant la vie de l’artiste, l’évolution de son œuvre et son contexte artistique et culturel. Ces espaces sont ouverts au public toute l’année.

 

UNE PROGRAMMATION PLURIDISCIPLINAIRE
Les artistes du spectacle vivant, aux côtés des artistes plasticiens, trouvent au Domaine de Kerguéhennec des lieux singuliers pour la création, des espaces et des moments propices à la rencontre avec le public. 


France, Morbihan (56), Bignan, Vue aérienne du Domaine de Kerguehennec © www.abdrone.fr

INFORMATIONS PRATIQUES

Parc ouvert tous les jours, toute l’année.

Ouverture des espaces d’exposition : kerguehennec.fr

Tarif : Entrée gratuite. Nombreuses animations à destination du public gratuites (visites guidées, ateliers en continu, etc.).

 

Le Café du Parc et la librairie-boutique sont ouverts aux mêmes horaires que l’ouverture des expositions.