• SUPRA – artiste et designer runspace
    • 2024
    • Inès Dobelle, Dressing

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/dobelle.jpg
    • 01.06.24 → 08.05.24
      Exposition
      SUPRA – artiste et designer runspace
    • Espace d’apparence
    • 2024
    • Du côté de l’Eau blanche : Marie-Claire Raoul, Caroline Denos

    • Rencontre
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/Visuel_Instagram_Du-cote-de-l-eau-blanche_22-mai-2024-6.jpg
      Rencontre Du côté de l'eau blanche sur la prairie de Keravilin à Guipavas, 22 mai 2024, organisée par Espace d'apparence
    • 22.05.24 → 22.05.24
      Rencontre
      Espace d’apparence
    • A l’occasion de la Fête de la nature et de la Journée internationale de la biodiversité, l’association Espace d’apparence donne carte blanche à Marie-Claire Raoul qui propose un temps fort, joyeux et insolite, dans le vallon du Stang-Alar à Guipavas autour de sa sculpture végétale Marcher sur l’eau blanche installée sur la prairie de Keravilin.

      xxxxxx

      PROGRAMME

      RENDEZ-VOUS SUR LA PRAIRIE DE KERAVILIN (RUE APOLLINAIRE À GUIPAVAS)

      13h30 > 14h15
      L’artiste plasticienne Marie-Claire Raoul évoquera la genèse et la fabrication de sa sculpture en saule vivant Marcher sur l’eau blanche.

      14h15 > 16h15
      Avec David Noguès, éducateur Nature pour l’association Bretagne vivante, nous explorerons et découvririons la biodiversité de la prairie humide de Keravilin.

      16h15 > 17h00
      La chorégraphe et danseuse Caroline Denos réalisera la performance RU (Récit Ultérieur), en résonance avec le projet et la sculpture Marcher sur l’eau blanche.

      17h00 > 18h30
      Le philosophe Yan Marchand nous emmènera Au fil de l’eau vers une philosophie de la mer.

      Départ de la prairie de Keravilin, à partir de laquelle, nous suivrons le cours du ruisseau Dourgwen pour rejoindre le jardin du Conservatoire national botanique de Brest (CBNB).
      Arrivée à la cascade du Jardin du CBNB, à proximité des bâtiments administratifs (52 allée du Bot à Brest, repère « Administration » sur le plan du programme)

      xxxxxx

    • L’Œil d’Oodaaq
    • 2024
    • Festival Oodaaq #13

    • Atelier
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/AFFCHE-FESTIVAL-OODAAQ.png
    • 15.05.24 → 19.05.24
      Atelier
      L’Œil d’Oodaaq
    • FESTIVAL OODAAQ #13

       

       

      Images nomades et poétiques,

      Point fort de la programmation annuelle de L’Œil d’Oodaaq, le Festival Oodaaq #13 vous donne rendez-vous cette année à la Bibliothèque des Champs Libres (le 15 mai), au bar L’Attrape-Rêve (le 16 mai) ainsi qu’au Théâtre de la Parcheminerie (les 17, 18 & 19 mai) à RENNES.

      Au programme : projections de programmes vidéo, conférence, projection-débat, performances et concerts.

       

      BIBLIOTHÈQUE DES CHAMPS LIBRES 

      Mercredi 15 mai :

      Projection, Le quotidien devient un musée vivant et le passé s’incarne dans les corps d’aujourd’hui  : 12h30 & 17h

       

      ATTRAPE RÊVE 

      Jeudi 16 mai:

      Projection, Je suis composée de matière humaine comme vous : 20h

       

      PARCHEMINERIE

      Vendredi 17 mai:

      Ouverture des portes : 17h30

      Projection, Comme une promesse faite sur le sable, à peine écrite que déjà la mer l’efface  : 18h15

      Projection, Faire n’importe quoi que tu as décidé pour toi, n’importe quoi qui te permet d’acheter ta liberté, c’est vivre : 19h30

      Performance, Milon Milon : 21h30

      Performance, Ju Bourgain : 22h45

      Performance, Dragshow House of Evangelion : 00h00

       

      Samedi 18 mai:

      Goûter rencontre discussion équipe artistes publics : 15h00

      Projection, Géante aux pieds d’argile, féminine malgré mes efforts : 16h00

      Projection, Je préfère être cyborg que déesse : 16h50

      Projection, Viendra le temps du temps du feu : 18h

      Projection, Apprendre le langage des arbres et des ruisseaux : 19h40

      Performance, Rose Mahé Cabel : 21h

      Vidéo-Performance de Marion Binois interprétée par Marine Gambardella, Marguerite : 22h25

      Performance, BORA Murmure : 23h45

       

      Dimanche 19 mai:

      Ouverture des portes : 12h30 

      Projection, Nos silences ne nous protégeront pas : 13h

      Atelier/projection de Tahin Demiral sur le cinéma De Barbara Hammer, Amour.amours.liberté : 14h20

      Projection, Où je vais, les arc-en-ciel coulent sur les bras : 17h30

      Live Amarin Romarin : 19h15

      → L’ensemble du Festival Oodaaq est à prix libre et conscient

      → Bar et petite restauration sur place

      → Boutique nomade : Vente de sérigraphies, stickers, cartes postales

       

      Création visuelle par Ari Caron Delacour

    • EESAB → Site de Quimper
    • 2024
    • De-ci, de-là, et au-delà. Conversations pour Elaine.

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/EXPO-NDE_AVRIL-2024.jpg
    • 19.04.24 → 04.05.24
      Exposition
      EESAB → Site de Quimper
    • De-ci, de-là, et au-delà. Conversations pour Elaine. est une exposition qui réunit les travaux des étudiant·es de la Plateforme « NDE. Nos Désirs d’Extérieurs et autres choses publiques ». NDE a pour objet de s’intéresser aux zones de frottements entre une école d’art et le monde, des étudiant·es et leurs devenirs, ou encore des projets et leurs matérialisations. Elle est ouverte aux étudiant·es de la 2e à la 5e année, et menée par Virginie Barré, Antoine Dorotte, Bruno Peinado rejoint·es depuis peu par Marie Adjedj et Eva Taulois.

      Pour cette exposition, chaque étudiant·e s’est approprié et a travaillé à partir d’une œuvre de son choix, puisée dans la riche collection du Fonds régional d’art contemporain Bretagne (FRAC), parallèlement, et toujours dans le cadre de cette exposition, iels ont rédigé chacun·e deux notices d’œuvres : l’une sur l’œuvre choisie dans la collection du FRAC et l’autre sur leur propre production artistique. Le livret de l’exposition, pièce artistique à part entière, regroupe l’ensemble de ces composantes de l’exposition.

    • Galerie Maxime Lancien
    • 2024
    • Exposition collective, Le monde perdu 

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/sans-fond-affiche-2-le-monde-perdu_page-0001.jpg
    • 11.04.24 → 11.05.24
      Exposition
      Galerie Maxime Lancien
    • Sosthène Baran, Maëlle Lucas-Le Garrec, Louis Ziéglé, Jules Le Maut, Maho Nakamura

      « Au-dessus de nous se dressait le massif Ricardo Franco (…) Ni le temps ni le pied de l’homme n’avaient jamais effleuré ces cimes. Elles se dressaient là comme un monde perdu, couvertes d’arbres, et l’imagination pouvait y esquisser les contours des derniers vestiges d’une ère depuis longtemps révolue. » Percy Harrison Fawcett

       

      L’exposition réunit le travail de cinq artistes, Sosthène Baran, Louis Ziéglé, Maëlle
      Lucas-le Garrec & Maho Nakamura et Jules Le Maut (Courtesy La Galerie à venir)

       

       

    • Archives de la critique d’art
    • 2024
    • Riopelle sur le vif : en quête de son mythe

    • Conférence
    • 09.04.24 → 09.04.24
      Conférence
      Archives de la critique d’art
    • Mardi 9 avril 2024
      14H00
      Archives de la critique d’art
      4 allée Marie Berhaut – Bât. B
      35000 Rennes
      Entrée libre

      Rencontre avec Monique Brunet-Weinmann, animée par Alice Truc, doctorante en esthétique et philosophie de l’art à Rennes 2

       

      Riopelle sur le vif : en quête de son mythe est publié par Balzac éditeur
      ISBN : 978-2-37320-105-5

       

      Evènement organisé par les Archives de la critique d’art en partenariat avec le Département Histoire de l’art de l’Université Rennes 2 dans le cadre de la 16e édition de Critique sur le pouce

    • Le virage
    • 2024
    • Les ami.e.s de mes ami.e.s

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/insta-1.jpg
    • 05.04.24 → 27.04.24
      Exposition
      Le virage
    • Les ami.e.s de mes ami.e.s, est une exposition collective de peintures pensée par Mathis Limouzin. Mathis est diplômé de l’EESAB-site de Quimper en 2023.
      Il propose à ses ami.e.s et aux ami.e.s de ses ami.e.s de réaliser une «peinture» de 100x100cm maximum, avec comme ligne directrice, contrainte ou consigne la scène de genre. Les artistes invité.e.s sont étudiant.e.s à l’EESAB-site et/ou diplômé.e.s de l’EESAB-site de Quimper. Chacun.e présente une oeuvre inédite.

      avec les oeuvres de : Marie Boyer, Lucie Collobert, Maxence Crossonneau, Raymond Engramer, Camille Girard et Paul Brunet, Thomas God, Fantine Guimbretière, Vincent Hellou, Tony Heydt, Simon Leroux, Guillaume Le Clouërec, Mathis Limouzin, Lio Muntadas, Cléo Robert, Emma Rostaing, Stevie Stevenoot, Gwenn Torrente, Flore Valette, Victor Vazquez, Hyunji Yoon

      du 05 au 27 avril

      du mercredi au samedi à la galerie Artem

      de 15h à 19h

      *chaque samedi Le club Dorothé accueille les publics avec thé, café et propose à 16h une visite guidée de l’exposition en présence d’un.e des artistes participant.e.s à l’exposition et un focus sur son œuvre 

    • Le Larvoratoire Photographique
    • 2024
    • Sortie de résidence : Isabelle Vaillant / Céline Pévrier

    • Rencontre
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/Isabelle-vaillant.jpg
    • 05.04.24 → 05.04.24
      Rencontre
      Le Larvoratoire Photographique
    • Archives de la critique d’art
    • 2024
    • féminies

    • Exposition
    • 27.03.24 → 19.05.24
      Exposition
      Archives de la critique d’art
    • Hessie, Sharon Kivland, Guerrilla Girls, Maja Bajević

    • Artothèque – Galerie Pierre Tal-Coat
    • 2024
    • Trois-quart d’oeuvres Catherine Pouplain, Une aventure

    • Rencontre
    • 22.03.24 → 22.03.24
      Rencontre
      Artothèque – Galerie Pierre Tal-Coat
    • L’artothèque/galerie Pierre Tal Coat vous invite à 12h30 à découvrir une sélection d’oeuvres de la collection en lien avec l’exposition “Une aventure”.

      > Gratuit, ouvert à tous

    • Festival Photo La Gacilly
    • 2024
    • Réunion Publique : Annonce de la programmation

    • Conférence
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/REUNION-PUBLIQUE-2.png
    • 22.03.24 → 22.03.24
      Conférence
      Festival Photo La Gacilly
    • Vous aimez le Festival Photo La Gacilly ? Vous voulez en savoir plus sur la 21e édition ? Rendez-vous le vendredi 22 mars à 18h à la salle Saint-Léon à Glénac. Entrée libre.
      Découvrez en avant-première et dans les détails la programmation 2024 du Festival Photo La Gacilly et rejoignez l’aventure !

      Retrouvez-nous sur notre site Internet, Instagram, Facebook et Linkedin @lagacillyphoto.

    • Superflux, voir l’art se faire
    • 2024
    • Artistes en résidence

    • Résidence
    • 20.03.24 → 26.05.24
      Résidence
      Superflux, voir l’art se faire
    • Emmanuel Madec, Mickaël Soutif

      Emmanuel Madec

      Le travail photographique d’Emmanuel Madec fragmente le monde pour mieux dévoiler sa propension à produire simultanément de la réalité et de la fiction. Il propose des récits photographiques où les mémoires individuelles et collectives se lient au réel pour reconstruire des mondes disloqués. Les images mentales enfouies et confuses s’adjoignent à celles factuelles et circonscrites afin de révéler des histoires où l’imaginaire et le poétique s’accommodent au tangible.

       

      Mickaël Soutif

      L’univers artistique de Mickaël Soutif est peuplé d’animaux anthropomorphes ou de personnages loufoques tout droit sortis des contes pour enfants et des fables de la Fontaine. Le lapin, le chat, la sorcière, le fantôme, la tortue, le renard, la voyante et la mort participent à des récits qui renvoient aux traditions, aux coutumes et à la vie quotidienne. A travers ses bandes dessinées et ses animations, Mickaël Soutif aime aborder des sujets sérieux avec légèreté et subtilité. L’omniprésence d’internet, le parcours des migrants, les enjeux de la vie amoureuse et l’appréhension des traditions et de la mort, autant de thèmes qui tracent le portrait d’une société contemporaine baroque que l’artiste illustre avec humour et bienveillance.

    • Galerie Raymond Hains
    • 2024
    • Conférence de Chloé Dugit-Gros

    • Conférence
    • 11.03.24 → 11.03.24
      Conférence
      Galerie Raymond Hains
    • Conférence de Chloé Dugit-Gros à 18h dans l’auditorium de l’école des Beaux Arts.

      Née en 1981 à Paris, Chloé Dugit-Gros vit et travaille sur l’Île Saint-Denis.

      Elle est diplômée de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris (avec les félicitations du jury) et de l’école d’art de Glasgow et a été professeure de volume-installation à l’École Européenne Supérieure de l’Image de Poitiers de 2016 à 2023.

    • Galerie Le Lieu
    • 2024
    • L’orient en rhapsodie • Denis Dailleux

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/Denis-Dailleux-Homme-regardant-la-mer-Rouge-El-Qusier-2003BD.jpg
    • 08.03.24 → 18.05.24
      Exposition
      Galerie Le Lieu
    • Les murmures d’Asie frôlent ceux de l’Egypte. L’Orient en rhapsodie nous porte des ambiances chaleureuses du Caire vers les fragrances du marché aux fleurs de Calcutta. A travers trois séries, Denis Dailleux, tel un rhapsode, nous chante Le Caire et Calcutta : les rues, les marchés, les quartiers populaires…

      Egypte narre son amour pour ce pays et plus particulièrement Le Caire, sa fascination insatiable pour ce lieu unique, son atmosphère, ses lumières magiques et une tendresse infinie pour ses habitants.

      Mère et fils nous emmène dans l’intimité de familles dont l’amour absolu de fils bodybuildés pour leur mère résonne comme une ode, avec pudeur et délicatesse.

      Mullick Ghat, marché aux fleurs de Calcutta : cet écrin calme et chatoyant, semble échapper à la frénésie urbaine. Denis Dailleux tisse ici un portrait en creux de l’Inde entre couleurs, odeurs et fleurs.

      Une exposition en partenariat avec l’Agence VU’, avec le soutien de Fragonard Parfumeur

    • Espace Lucien-Prigent
    • 2024
    • Expositions sculptures

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/AFFICHE-250x500_expos-printemps-2024-scaled.jpg
    • 24.02.24 → 07.04.24
      Exposition
      Espace Lucien-Prigent
    • Association Sculpteurs Bretagne ; Philippe Pousset ; Janine Le Cann ; Laëtitia-May Le Guelaff ; Bruno Guihéneuf ; Vincent de Monpezat

      SALON DE SCULPTURE – 35ème édition

      DU 24 FEVRIER AU 7 AVRIL 2024

      Événement incontournable du printemps, le Salon de sculpture contemporaine, organisé en partenariat avec l’association Sculpteurs Bretagne, prend place durant un mois dans le hall de l’Hôtel de Ville.

      Cette année, 100 sculptures sont à découvrir, œuvres de 38 sculpteurs.

      Un hommage particulier est rendu à Roger JONCOURT, disparu en 2023 et créateur du célèbre cheval de Landivisiau, Paotr mad, sur la place Jeanne d’Arc.

      Les exposants 2024 :

      ALLOUIS Armelle, ARANAGA Juan, BERNARD Jean-Marc, CAROSI Giovanni, CHARRON-WOLF Michèle, DERRIEN Denis, DONNET Céline, FERREIRA Inès, GARDET-MARQUER Laurence, GEORGET Christian, GESTIN Jean-Yves, GIRARD Karl, HEMERY Chantal, JAOUEN Goulven, JEHANNO Yves, JONCOURT Roger, KERNEIS Gérard, LE CANN Janine, LE FLOCH Joël, LE GOFF Jean-Pierre, LE GUELAFF Laëtitia-May, LE LOUARN Anne, LEMORT Patricia, LE YOUDEC Thierry, MAHE Dominique, MIEGEBIELLE Franck, DE MONPEZAT Vincent, PAIANO Sandra, PANSART Bruno, PASINO Charles, PERON Gaël, PICARD-HELARY Martine, PITEL Nathalie, POUSSET Philippe, SAVARY Paul, SEGUIN Esther, TALEK Jean-Claude, WITTEBOLLE Cédric

       

      ESPACE LUCIEN-PRIGENT

      Expositions de Philippe POUSSET, lauréat 2023 du Salon de sculpture, et de Janine LE CANN, invitée d’honneur.

      DU 24 FEVRIER AU 7 AVRIL 2024

      « Ce que j’aime avant tout c’est ce qui arrive lorsque je regarde un morceau de bois, la connexion qui s’établit entre mon esprit et la matière. (…) Tout est là, tout a déjà été créé par la nature. Il ne me reste plus qu’à m’en approcher le plus possible, la ressentir, la laisser me pénétrer, et y apporter ma propre vision. »

      La trace aléatoire du feu, celle du temps qui passe, les courbes féminines, l’art tribal, celtique ou Maori, sont ses sources d’inspirations.
      Si Philippe Pousset travaille le métal ou l’ardoise, c’est le bois qui a sa préférence. Armé de sa tronçonneuse et de ses outils de menuisier (gouge, ciseau à bois…), il entre en communion avec la matière dans un rapport à la fois puissant, sensuel et spirituel.

      « L’idée de départ peut me dépasser, m’emporter, un nœud dans le bois peut tout changer, je vis ce que j’ai à faire, mes mains savent ».
      Diplômé d’un brevet de technicien en agencement, option ébénisterie, Philippe Pousset a effectué ses premiers pas en sculpture à Casablanca (Maroc), à un tournant dansant de sa vie. Il participe depuis à de multiples expositions en France et à l’étranger, se réjouissant de pouvoir sculpter « en direct » devant le public, surtout des monumentales !

      Janine LE CANN

      Passionnée de dessin depuis l’enfance, formée aux beaux-arts de Brest, Janine Le Cann a ressenti il y a plus de quinze ans, le besoin de passer au volume. Dans le dessin (mine de plomb, pastel) ou la peinture (aquarelle, huile), les sujets sont variés (paysages, natures mortes, nus, animaux). En sculpture (terre, bois, ciment et bronze), le sujet est toujours autour de l’humain et de l’émotion qu’il suscite.

      https://sculpteurs-bretagne.bzh

       

      HORS LES MURS / INSTALLATIONS

      DU 24 FEVRIER AU 7 AVRIL 2024

      Trait d’union entre les différents lieux culturels de la ville, le projet “Hors les Murs” permet de mettre à l’honneur les multiples formes de la création sculptée.
      Retenus dans le cadre d’un appel à projets lancé par la Ville de Landivisiau et en partenariat avec l’association Sculpteurs Bretagne et le service culturel de la Ville, trois projets artistiques ont été  retenus, pour trois lieux emblématiques de la ville : le parc de Kréac’h Kélenn, la fontaine Saint-Thivisiau et le parvis de l’Hôtel de Ville.

      Les lauréats 2024 :
      > Parc de Kréac’h Kélenn : Laëtitia-May LE GUELAFF – sculpture Envol
      > Fontaine Saint-Thivisiau : Vincent DE MONPEZAT – installation Conversations
      > Parvis de l’Hôtel de Ville : Bruno GUIHÉNEUF – sculpture Flux 245
    • Les ailes de Caïus
    • 2024
    • Faire, refaire : Céramiques et plaques émaillées. Peter Briggs

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/peter-briggs-cafetiere-scaled-e1706779520931.jpg
    • 22.02.24 → 19.04.24
      Exposition
      Les ailes de Caïus
    • Peter Briggs est né en Angleterre où il découvre la sculpture et la gravure. De son père botaniste, il découvre et observe la nature. Son travail se caractérise par une compréhension physico-sensorielle de la matière. Il est empreint de la mémoire des choses (réinterprétation des formes des objets utilitaires) et de leurs états antérieurs (le métal en fusion chaud et liquide devenu froid par exemple). L’artiste accorde une importance particulière au détail plutôt qu’au tout, aux accords chromatiques des matières plutôt qu’aux pigments, aux assemblages mouvants plutôt qu’aux choses figées… Un univers unique qui passe par une exploration du sens du toucher et d’une perception sensible et culturelle de la matière qui nous compose et nous entoure.

      __________

      À PROPOS DE L’ARTISTE

      Né le 17 juillet 1950, à Gillingham (Grande-Bretagne). Formation : Hornsey College of Art/Ecole des Beaux-Arts de Dijon. Enseigne la sculpture à l’école des Beaux-Arts de Tours depuis 1983. Vit et travaille à Tours puis à Saint Pierre des Corps depuis 1983.

      Site internet : peterbriggssculpture.com

    • Passerelle Centre d’art contemporain
    • 2024
    • Alia Farid, “Elsewhere”

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/CACP-2024-Alia-Farid-042-2.jpg
    • 16.02.24 → 18.05.24
      Exposition
      Passerelle Centre d’art contemporain
    • Elsewhere [Ailleurs] est une nouvelle série et la première exposition institutionnelle personnelle d’Alia Farid (1985, Koweït) en France. Travaillant essentiellement avec le film, la sculpture et le textile, Alia Farid re-dévoile des histoires marginalisées ou méconnues dans les pays dits occidentaux. Dans ses œuvres, les communautés, les pratiques locales et les traditions sont reconsidérées et retrouvent une nouvelle puissance symbolique et politique.

      Seize tapis tissés et brodés à la main sont installés dans l’espace du rez-de-chaussée de Passerelle. S’inspirant de photographies, d’archives et d’entretiens avec la population locale, ceux-ci décrivent des paysages urbains – bâtiments, devantures de magasins et publicités – qui évoquent la présence de la diaspora palestinienne sur l’île de Porto Rico (Etats-Unis). Des représentations de pharmacies et de restaurants, détenus et gérés par des Palestiniens, côtoient des images de mosquées aux couleurs vives et d’un menu détaillant la « cuisine arabe ».

      Fruit d’une étroite collaboration entre l’artiste et les artisans de la ville de Samawa, dans le sud-est de l’Irak, les tapis ont été fabriqués en combinant le tissage à plat et une manière de coudre typique de cette région. L’architecture, l’écriture arabe et espagnole, et les motifs traditionnels se multiplient, illustrant la manière dont les migrations d’une région du Sud à une autre fait émerger de nouvelles significations et formes tout autant que des représentations partagées de résistance et de solidarité. Suspendue en plusieurs rangées parallèles, l’installation crée des vues panoramiques et une superposition de l’histoire vécue et de la routine quotidienne.

      Elsewhere est une archive matérielle en évolution croissante qui retrace la façon dont les styles, les symboles, les rituels et d’autres dispositifs sociaux se rassemblent à travers les continents. Il s’agit du premier chapitre d’un projet de recherche en cours, initialement conçu en 2013, qui cartographie les migrations arabes et sud-asiatiques vers l’Amérique latine et les Caraïbes. D’autres sites d’investigation incluent d’autres pays dont Trinidad, Cuba et le Mexique. Dans ce processus cumulatif et répété, Elsewhere marque un carrefour inédit d’une carte complexe qui, souvent, nous échappe.

      En contrepoint à cette nouvelle installation, les films Chibayish de 2022 et de 2023 sont également présentés, évoquant l’impact des industries du pétrole notamment sur le tissu social et écologique du Sud de l’Irak et du Koweït. Dans Chibayish, Alia Farid suit de jeunes habitants des marais qui présentent leur pays d’origine et ses communautés. Le résultat est un portrait époustouflant d’un paysage naturel façonné autant par des modes de vie intimes et communautaires que par la guerre, l’extraction des ressources et l’industrialisation.

    • Passerelle Centre d’art contemporain
    • 2024
    • Ondine Bertin, “MojennLab”

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/CACP-2024-Ondine-Bertin-036_3.jpg
    • 16.02.24 → 18.05.24
      Exposition
      Passerelle Centre d’art contemporain
    • « Passerelle est ravi d’annoncer une collaboration pionnière avec MojennLab, une startup bretonne avant-gardiste spécialisée dans la création de légendes anciennes et modernes et l’optimisation de l’offre touristique. Cette alliance inédite entre le centre d’art et l’originalité créative starteupante marque un tournant passionnant dans le monde de l’art contemporain. MojennLab, reconnue pour sa capacité à transcender les limites de l’imagination, s’est associée à Passerelle pour donner vie à une exposition qui redéfinit les normes de la créativité. En combinant l’histoire et la narration, l’équipe de MojennLab fait naître des expériences uniques et inoubliables. MojennLab offre, notamment aux collectivités, des packages de mythes imaginés sur mesure pour chaque territoire : dragons, ovnis, zombies mangeurs de cervelles ou encore réincarnations de Jeanne d’Arc ou de Charles Martel.

      Le directeur de Passerelle, Loïc Le Gall, exprime son enthousiasme quant à cette collaboration exceptionnelle : « Passerelle a toujours été dévoué à la célébration de l’art sous toutes ses formes. En s’associant à MojennLab, nous avons l’opportunité de repousser les limites de notre engagement envers l’innovation artistique et entreprenariat et de présenter à notre public une expérience artistique incroyable. » Le cofondateur de MojennLab, Guildern Le Guenec’h, se réjouit de cette visibilité : « Avoir la chance de montrer ce dont nous sommes capables dans un centre d’art tel que La Passerelle montre bien l’ambition originale et internationale de MojennLab. Nous sommes là pour écrire le tourisme de demain et je suis sûr que l’art peut, en quelque sorte, nous être utile ». »

      Diplômée de l’Ecole européenne supérieure d’art de Bretagne – site de Brest et lauréate 2023-2024 du programme Les Chantiers Résidence, Ondine Bertin (1995) propose une aventure inédite à Passerelle en inventant une entreprise fictive spécialisée dans la création de légendes pour des territoires qui n’en ont pas. Son univers est caustique, se moque doucement du monde de l’entreprise et de ses codes, depuis les teambuildings, parfois absurdes, à la novlangue franglaise et spécifique des nouveaux métiers, et examine la notion d’utilité du travail, de bien-être et d’accomplissement.

      Son entreprise MojennLab, mot valise comprenant Mojenn, légende en breton, et Lab pour laboratoire est suffisamment étrange et aboutie pour être presque crédible dans ses missions de consulting touristique. Si le discours est parfaitement plausible, les images, elles, trahissent un recours à une intelligence artificielle perfectible – que l’artiste revendique –, qui crée souvent des glitchs (une légère défaillance numérique qui est inattendue) horribles tels que des visages déformés.

      En imaginant un cadre qui pourrait être réel, elle interroge la place de la vérité et de l’information dans notre monde actuel où la fake news est devenue reine et n’est presque plus distinguable de la news. Comment l’histoire se constitue ? Comment est-elle parfois falsifiée ? sont autant de questions graves qu’Ondine Bertin développe dans son exposition sous couvert de son humour tantôt noir, tantôt premier degré.

    • Passerelle Centre d’art contemporain
    • 2024
    • Atelier Magma, Pour des lieux de productions artistiques

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/CACP-2024-Atelier-Magma-025.jpg
    • 16.02.24 → 18.05.24
      Exposition
      Passerelle Centre d’art contemporain
    • Atelier Téméraire, Pauline Balverde, Elouen Bernard, Marion Bonjour, Boutefeu, Solène Chartier, Maël Cosotti, Naomi Daviaud, Steven Dreux, Margaux Germain, GuiMel, Jade Herbert, Mélanie Hilaire, Alice Khau, Millemains, Natacha Richter, Caroline Thiery

      Passerelle invite l’Atelier Magma pour une exposition collective inédite. L’Atelier Magma est une association créée en 2023 par et pour un groupe d’artistes, de designeuses et de designers de Brest et du Finistère. L’objectif est de fédérer des artistes du territoire afin de trouver et de gérer un espace de travail collaboratif. Et pour cause, les moments de partage, de rencontre et de réflexion nourrissent la création et favorisent la transversalité des pratiques. La nécessité était évidente : il faillait se regrouper pour exister et créer.

      Ce groupe n’a donc pas de cohérence ou de pratique artistique commune. Les personnes qui le constituent se connaissent pour part d’une expérience en cours à l’ancien Cercle naval de Brest – la mise à disposition gracieuse par Brest métropole en 2021 d’ateliers à des artistes installé·e·s sur le territoire répondant à un appel à projet – et d’autre part de leur émergence des écoles d’art de Bretagne, notamment de l’École européenne supérieure d’art de Bretagne – site de Brest. Les membres de l’Atelier Magma n’ont jamais exposé ensemble et, pour certain·e·s, cette occasion est une première opportunité de montrer leurs œuvres dans le cadre d’un centre d’art contemporain.

      L’exposition rassemble 17 artistes ou entités membres de Magma. Malgré la grande hétérogénéité des corpus des œuvres, une thématique s’est doucement dégagée : les notions de la trace et de la mémoire. « Que reste-t-il d’une collaboration entre des artistes et des habitant·e·s d’un lieu ? Quels moments de vie sont à conserver et sous quelles formes ? Quelle réalité doit-on sauvegarder ou modifier ? » sont tant de questions qui s’imposent en visitant l’exposition. Au-delà des indices et des propositions apportés par bon nombre d’entre elles et eux, une interrogation majeure émerge petit à petit en filigrane : quelle est la place de l’artiste dans notre société actuelle si polarisée ?

    • L’aparté, lieu d’art contemporain
    • 2024
    • Alexandre Berthaud et Bruno Kervern, collectif Mille au carré, Les flûtes et le fou

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/Mille-au-carre-Les-flutes-et-le-fou-2024-scaled.jpg
    • 16.02.24 → 03.05.24
      Exposition
      L’aparté, lieu d’art contemporain
    • Alexandre Berthaud et Bruno Kervern se sont rencontrés au sein du collectif Mille au carré, un espace de création propice au développement d’un univers où graphisme, son, design d’objet, électronique, se côtoient de manière transdisciplinaire.

      En considérant les technologies numériques comme source d’inspiration, les artistes déconstruisent leurs usages et les détournent à des fins poétiques. Les outils et techniques qu’ils questionnent deviennent des matériaux propices à la transversalité des arts. La donnée numérique comme médium permet de générer de l’interaction entre graphisme et musique, mais aussi entre humains et environnements.

      L’exposition à L’aparté sera l’occasion pour eux de présenter de nouvelles créations, ainsi que certaines plus anciennes. L’ensemble évoque un cabinet de curiosité des temps modernes, où d’insolites vestiges du futur se côtoient. Liés par la matière et les technologies, ils semblent dialoguer via d’étranges moyens d’expression.

    • Galerie Maxime Lancien
    • 2024
    • Cécile Chiron, La forme des mots

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/unnamed-7-scaled.jpg
    • 15.02.24 → 30.03.24
      Exposition
      Galerie Maxime Lancien
    • La littérature, la recherche et l’obsession pour la lettre font naître le calligramme. Le mot devient dessin et ouvre une dimension extralinguistique.

       

      Cécile Chiron agence chaque trait, chaque courbe et chaque mot pour créer des œuvres d’art typographiques. Ces images poétiques transcendent la signification littérale des textes à partir desquels elle travaille. Ces dentelles d’encre surgissent d’un impérieux besoin d’écrire.

       

      À l’étage de la galerie, un Enfer, à l’image de celui que l’on trouve dans la Bibliothèque Nationale. C’est là que sont conservés des livres rares, précieux ou jugés controversés. Cela ne signifie pas nécessairement qu’on les soustrait du regard, mais plutôt qu’on les considère avec une attention particulière. Ces ouvrages, relégués à l’ombre, renferment des histoires oubliées, des connaissances négligées.

       

      Les calligrammes redonnent vie à ces trésors et les libèrent de leur confinement silencieux. Comme un hommage à leur beauté restée cachée. Lorsque l’écriture se transforme en images, les livres cachés s’ouvrent et révèlent leurs secrets. Le spectateur peut alors explorer les méandres de la pensée. La bibliothèque de Cécile Chiron suscite l’émerveillement et invite à partir en voyage, au-delà des signes.

    • Le virage
    • 2024
    • Amour, amour, je t’aime tant – Super Crayon

    • Concert
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/image1-1.png
    • 14.02.24 → 25.02.24
      Concert
      Le virage
    • Corentine Le Pivert et Nicolas Gérot

      rdv le mercredi 14 février la galerie Artem à Quimper pour l’ouverture d’Amour, amour, je t’aime tant une exposition de Super Crayon 
      -vernissage : 18h
      -concert : 20h30
       
      exposition ouverte du 15 au 25 février 2024
      du mercredi au samedi de 15h à 19h
      Galerie Artem
      16 rue Sainte-Catherine
      29000 Quimper
      un événement organisé par Le virage, soutenu par la ville de Quimper, le département du Finistère et en partenariat avec l’EESAB-site de Quimper et la galerie Artem.
       
      Super Crayon aka Corentine Le Pivert & Nicolas Gérot, nés en 1987 et 1983, vivent et travaillent à Rennes.
      « Nous partons demain pour un long voyage / Horizons lointains sans un seul bagage / Est-ce que tu es prêt pour cette odyssée ? / Nous ne reviendrons peut-être jamais / Je veux voir par le hublot les dessins des constellations, les lumières de Mars et de la voie lactée… »
      C’est par ces paroles que débute, sur un rythme electropop vaporeux et atmosphérique, la chanson RF-Y 162 du groupe Super Crayon composé de Corentine Le Pivert et Nicolas Gérot. Elles annoncent une expédition imminente vers des contrées sans frontières, aux confins de la galaxie, pleine de promesses et de découvertes. Elles laissent aussi transpirer les attentes et les doutes d’avant départ, l’excitation fragile de l’inconnu, la projection mentale de ses contours. À plus d’un titre, ce morceau pourrait cristalliser les différents ingrédients qui constituent l’univers du duo. Corentine Le Pivert et Nicolas Gérot ont entamé leur collaboration en 2010 alors qu’ils étaient encore étudiants à l’EESAB – site de Brest, par le biais d’abord de la musique puis rapidement sous la forme d’un projet artistique commun où se mêlent rêves d’exploration, storytelling, bricolage, science-fiction des années 1950 et une certaine improvisation.
      Raphaël Brunel, extrait du texte “Tout près, loin du monde”, 2015.
    • Galerie Raymond Hains
    • 2024
    • Conférence de l’architecte Jean-François Renaud 

    • Conférence
    • 12.02.24 → 12.02.24
      Conférence
      Galerie Raymond Hains
    • Conférence de l’architecte Jean-François Renaud 

      Lundi 12 février à 18h

      Éric Babin et Jean-François Renaud poursuivent sereinement une trajectoire singulière depuis près de trente ans, après avoir été lauréats d’un concours Europan qui leur permet de livrer dans la foulée un projet d’une centaine de logements à Reims. Depuis, ils développent une architecture autant ancrée dans son contexte qu’issue d’une approche abstraite et théorique. Attachés à la juste place que doit occuper un édifice dans son site, ainsi qu’à la mise au point de nouveaux types architecturaux issus de l’analyse du programme, Babin + Renaud réalisent des projets d’échelle et de programme très variés : logements dans les tissus complexes et sur des sites emblématiques ou en devenir.

      Éric Babin et Jean-François Renaud enseignent depuis plusieurs années, ils sont actuellement enseignants à l’école d’architecture Paris-Belleville.

    • La Briqueterie
    • 2024
    • Exposition collective, AU BOIS DORMANT

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/200604-Marina-Le-Gal-_DSF7157-HD-scaled.jpg
      Marina Legall
    • 10.02.24 → 05.05.24
      Exposition
      La Briqueterie
    • Cecile Auréjac, Marina Legall, Hilde Segers, Béatrice Bruneteau, Guy Fautsch, Marie Gueydon De Dives

      Arrête-toi un moment, écoute les bruits de la forêt, regarde la hauteur des arbres, respire l’odeur du bois, touche la fraîcheur du sol et repars enivré de vieJean Sioui, poète amérindienL’exposition AU BOIS DORMANT est une ode à la forêt, riche d’une diversité minérale, végétale et animale, parfois inquiétante, souvent merveilleuse, onirique et pourtant fragile. Sa protection est un enjeu majeur de nos sociétés contemporaines. Refuge des rêveurs et des poètes, la forêt abrite aussi les secrets d’un monde nocturne et imaginaire. Les artistes invités explorent cette relation unique aux arbres, lichens, champignons et aux animaux emblématiques de la forêt. Leurs œuvres en céramique et en métal racontent ce lien unique avec une diversité d’approche, de couleurs, de formes, de textures que la matière permet d’obtenir. AU BOIS DORMANT, les loups bleus hurlent sous la lune, le blaireau-chamane veille, les champignons géants semblent avoir toujours existé.

    • Les Moyens du Bord
    • 2024
    • Exposition “Les temps changent…”

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/Vanessa-Dziuba-Printé.png
      © Vanessa Dziuba – Printé \(ᴖᴗᴖ)/ étemps \(ᴖᴗᴖ)/ auver \(ᴖᴗᴖ)/ hitomne, 2023
    • 10.02.24 → 06.04.24
      Exposition
      Les Moyens du Bord
    • Pauline Barzilaï, Tamaris Borrelly, Io Burgard, Alix Delmas, Leah Desmousseaux, Vanessa Dziuba, Juliette Green, Diego Movilla, Paul Pouvreau, Super Terrain, Agnès Thurnauer.

      L’exposition « Les temps changent » présente pour la première fois au public les nouvelles acquisitions de l’artothèque de l’association Les Moyens du Bord.
      Notre époque, l’impact de l’activité humaine sur la nature, la terre et son environnement, induisent des changements à la fois prévisibles mais tout autant incertains. L’exposition « Les temps changent » regroupe onze artistes dont l’oeuvre et la pratique interrogent notre rapport au temps. Chacun d’eux considère les enseignements du passé et du présent afin de déterminer une possible représentation de l’avenir. Toutes ces questions sont susceptibles de donner des clés pour imaginer des perspectives qui tiennent à l’imaginaire comme à la réalité et de voir comment, du point de vue des artistes, « les temps changent ».
      Avec les œuvres de : Pauline Barzilaï, Tamaris Borrelly, Io Burgard, Alix Delmas, Leah Desmousseaux, Vanessa Dziuba, Juliette Green, Diego Movilla, Paul Pouvreau, Super Terrain, Agnès Thurnauer.
    • Le Carré d’Art
    • 2024
    • “By force if necessary” – Photographies de Franky Verdickt (B)

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/franky_verdickt_002.jpg
    • 09.02.24 → 06.04.24
      Exposition
      Le Carré d’Art
    • Bien que Taïwan soit un territoire indépendant doté d’une économie dynamique et d’institutions démocratiques solides, cet état insulaire reste isolé sur le plan international.
      Depuis la fin de la guerre civile chinoise en 1949, la Chine considère Taïwan comme une de ses provinces et s’oppose à tout contact officiel entre la capitale Taïpei et les gouvernements étrangers en vertu de son principe d’une seule Chine. Elle a ainsi menacé d’utiliser la force militaire en réponse à toute déclaration officielle d’indépendance.
      Comme la situation géographique de Taïwan est cruciale pour la Chine et les États-Unis, une lutte de pouvoir par procuration se déroule à propos de cette île.
      Le projet de Franky Verdickt aborde toute l’ambiguïté et la complexité du Taïwan contemporain, le considérant comme le “point faible” de la Chine : aussi petit que puisse être cet état, sa démocratie fonctionnelle est une épine dans le pied des dirigeants chinois.
      Avec subtilité, le photographe témoigne autant de la lutte d’une nouvelle génération pour une réelle identité taïwanaise, que des actions d’intimidation et de propagande chinoises pour saper ce désir d’autodétermination.

      Cette exposition est présentée dans le cadre du festival de cinéma de Rennes Métropole, Travelling, qui donne cette année un éclairage particulier à la production cinématographique taïwanaise.

    • Le virage
    • 2024
    • Camille Aleña, Alex Bag, Douna Lim et Théo Pesso, Harilay Rabenjamina, films et musique au Virage, une proposition d’Elsa Vettier

    • Projection
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/films-et-musique-Elsa-Vettier-scaled.jpg
    • 08.02.24 → 10.02.24
      Projection
      Le virage
    • RDV les 8, 9 et 10 février au Virage pour trois soirées de projection et d’écoute autour du travail de Camille Aleña, Alex Bag, Douna Lim & Théo Pesso et Harilay Rabenjamina. 

      Chanson avec ou sans clip, fredonnements hors-champ, sons de cloches et d’orgue de barbarie, parodies musicales, répétions, prime time, goûts qui diffèrent trop radicalement.  

      Une proposition d’Elsa Vettier.

       

      Programme :

       

      Jeudi 8 février – 19h

      Douna Lim & Théo Pesso

      Too little, too late (sound piece, video clips and other tracks)

      Pièce audio et vidéo en boucle, 60 min

      Une mixtape est diffusée dans l’espace. Aux morceaux écrits, composés et interprétés par le duo, se superposent parfois les clips qu’iels ont produit pour les accompagner. Une cloche retentit toutes les 58 minutes.

       

      Vendredi 9 février – 19h

      Un crochet par la musique télévisée, les histoires de troupe ou de groupe, d’audition et de distinction – l’artiste en costume de présentateur·rice.

       

      Alex Bag

      Fancy Pantz, 1997

      Vidéo, 9 min

      Fancy Pantz est un faux reportage d’un magazine d’information sur une troupe fictive de spectacles de rue du même nom. L’animatrice de l’émission (peut-être Bag, qui reste anonyme derrière un masque et une voix déguisée électroniquement) raconte comment Fancy Pantz auditionne, répète et donne un spectacle en direct à la Gramercy International Art Fair.

       

      Harilay Rabenjamina

      Le mur du son, 2022

      Vidéo, 7 min

      Clip de la chanson éponyme composée avec les adolescent·es de 93s0n, Le mur du son met en scène la rencontre chantée entre deux bandes rivales de collégien·nes.

      Casting!, 2023

      Vidéo, 53 min

      Casting! est une performance filmée qui rejoue les codes des émissions de télé-crochet. Après la diffusion de leurs portraits, quatre chanteur·euses et musicien·nes professionnel·les et amateur·rices s’affrontent sur scène en interprétant le titre de leur choix.

       

      Samedi 10 février – 19h

      Camille Aleña

      7 films (2017-2022) et un trailer

      Dollar Tree (Rain Cover), 2019, 5 min

      Barbarian Organ, 2017, 17 min

      Dollar Tree (Target), 2019, 5 min

      Playlist, 2018, 7 min

      Dollar Tree (School Bus), 2019, 5 min

      Emo vs Truzzi, the sketch of a movie, 2022, 15 min

      Dollar Tree (Cat’s Tail), 2019, 5 min

      Il y a Molly, siffleuse professionnelle puis Yanik, joueur d’orgue de barbarie, un groupe d’adolescent·es qui partagent leurs titres préférés et Raffaella, conteuse d’une fameuse rixe entre les « emos » et les « truzzis ». Leurs apparitions sont ponctuées par les fredonnements de Marc-Antoine, en voyage en Floride.

       

       

      Soirée en présence de Camille Aleña. Elle présentera ses films et le trailer de Salt Bath, un film co-écrit et réalisé avec Kevin Desbouis (sortie prévue fin 2024).

       

       

       

      un événement soutenu par la ville de Quimper et le Département du Finistère et en partenariat avec l’EESAb-site de Quimper et la galerie Artem.

    • Artothèque – Galerie Pierre Tal-Coat
    • 2024
    • Renc’art Catherine Pouplain, Une aventure

    • Rencontre
    • 03.02.24 → 03.02.24
      Rencontre
      Artothèque – Galerie Pierre Tal-Coat
    • L’artothèque/galerie Pierre Tal Coat vous invite à une rencontre avec l’artiste Catherine Pouplain pour découvrir l’exposition “Une aventure” plus en détail.

      > 17h, gratuit, ouvert à tous

    • 40mcube
    • 2024
    • Carla Adra, Se perdre sans peur

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/04_40mcube_carla_adra_visuel_portrait.jpg
    • 03.02.24 → 04.05.24
      Exposition
      40mcube
    • Carla Adra est une artiste française, canadienne et libanaise dont les actions (performances, installations, vidéos, dessins, écrits, etc.) qui s’ancrent dans le quotidien, ses contextes et ses hasards.
      Conçue comme un travail avec le vivant, sa pratique renvoie à la notion d’intime, qu’elle définit comme une matière, une interface, un frottement, reliant les êtres entre eux dans un continuum de relations.

      Toute au désir de créer du lien, l’artiste élabore des dispositifs qui sont des caisses de résonance venant accueillir et amplifier des paroles qui n’ont pas trouvé refuge dans le but de rendre audible ce qui est disqualifié. Parlant des autres à travers elle, son travail interroge l’effacement ou la disparition de soi derrière les histoires, les aspirations ou les sentiments de celleux dont elle écoute, endosse et transmet la parole.

      Pour son exposition à 40mcube, Carla Adra produit de nouvelles situations qui rendent compte de son processus de travail.

    • La Criée centre d’art contemporain
    • 2024
    • Anne-Charlotte Finel, Respiro

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/IMG_AC-FINEL_RVB-bd-e1702632728278.jpg
    • 03.02.24 → 28.04.24
      Exposition
      La Criée centre d’art contemporain
    • Caméra à l’oeil, Anne-Charlotte Finel arpente les intersticeset les zones frontières : entre lumière et obscurité, espaces sauvages et espaces anthropisés, animal et végétal, humain et non-humain, vivant et machine, etc. Jouant de ces lisières, l’exposition Respiro à La Criée centre d’art contemporain propose une expérience visuelle et sonore qui interroge et trouble les contours de nos perceptions et représentations.

       

      Dans Respiro, dont une première version a été présentée à l’automne 2023 au centre d’art de Saint-Fons, Anne-Charlotte Finel déploie, via un ensemble de pièces récentes, un environnement fait d’obscurité et d’éclats de lumière, de mouvements furtifs et pourtant lents, de flous, de détails et de matières. Pour réaliser ses images, au rendu parfois fantasmagorique, l’artiste est munie de sa seule caméra. Aucune mise en scène, juste une captation patiente et attentive du vivant ; une alliance entre l’oeil de l’artiste et celui – mécanico-électronique – de son appareil.

       

      À La Criée, l’artiste reconfigure l’espace du centre d’art en trois espaces, structurés par des pans obliques. Chacun plonge le visiteur dans une atmosphère à la fois spécifique et pourtant poreuse à celle des espaces voisins, par un léger effet de propagation. L’ensemble est relié par une bande-son composée par Voiski. Faite de nappes électroniques tantôt abstraites tantôt naturalistes, celle-ci concourt à renforcer l’impression de décollement du réel.

       

    • Galerie du Faouëdic
    • 2024
    • Sauvage manière

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/320x240-basse-definition.jpg
      Affiche de Sauvage manière
    • 19.01.24 → 14.04.24
      Exposition
      Galerie du Faouëdic
    • Thomas Daveluy et Guillaume Lepoix

      Les réflexions artistiques de Thomas Daveluy et Guillaume Lepoix s’axent autour du paysage et de sa représentation à l’heure du numérique. Les enjeux et les problématiques qui nourrissent leurs travaux respectifs n’ont eu de cesse de se croiser, donnant lieu à de nombreuses collaborations artistiques ces dernières années.

       

      Interroger l’Image à l’ère du numérique

      À une époque où les images sont influencées, manipulées ou générées par le numérique, les deux artistes entament une réflexion sur leur nature et leurs liens avec la peinture, la photographie mais aussi des disciplines plus récentes dans l’Histoire de l’Art telles que le cinéma ou le jeu vidéo.

      Sauvage Manière présente un panel, non exhaustif, des possibilités créatrices offertes par ces nouvelles technologies (photogrammétrie, Intelligence Artificielle, retouche photo, filtres, jeu vidéo).

       

      Expérimentation et rêverie autour du paysage

      Le titre « Sauvage manière » reflète un désir de se frotter autant aux éléments naturels qu’aux outils techniques et numériques qui permettent de les représenter. Il est aussi une référence aux influences picturales qui ont marqué les deux artistes (allant des peintures rupestres jusqu’à David Hockney) tout en assumant le côté expérimental et accidentel des résultats de leurs productions.

      L’exposition rassemble cinq productions, individuelles ou collaboratives des deux artistes, présentées, adaptées et créées spécifiquement pour la Galerie du Faouëdic. Elles traitent du paysage dans une approche onirique et expérimentale, sans oublier les paradoxes de notre époque où le numérique et son impact écologique se retrouvent au cœur des enjeux environnementaux actuels.

       

      Les sites des artistes :

      https://thomas-daveluy.fr/

      https://guillaumelepoix.fr/

    • Archives de la critique d’art
    • 2024
    • “Notes sur l’exposition et ses acteurs” Jean-Marc POINSOT

    • Non classé
    • 16.01.24 → 16.01.24
      Non classé
      Archives de la critique d’art
    • Mardi 16 janvier 2024
       à 18H30
      à la librairie Comment dire
      5 rue Jules Simon – 35000 Rennes
      Entrée libre

      Nous vous invitons à nous rejoindre à l’occasion de la sortie de “Notes sur l’exposition et ses acteurs

      en la présence de l’auteur Jean-Marc Poinsot
      et de Jean-Marc Huitorel, critique d’art

      Discussion introduite par Marie Tchernia-Blanchard, directrice des Archives de la critique d’art et Sylvie Mokhtari, rédactrice en chef de CRITIQUE D’ART

      Evénement organisé par la librairie Comment dire en partenariat avec les Archives de la critique d’art  

      Jean-Marc Poinsot, après des débuts comme critique d’art et commissaire d’exposition à Paris, a été professeur d’histoire de l’art contemporain à l’Université Rennes 2. Parallèlement, il a mis en place le FRAC Bretagne dès 1980, collaboré régulièrement avec la Biennale de Paris, le CAPC/Musée d’art contemporain de Bordeaux. Il a fondé à l’université l’un des premiers enseignements en Europe sur les métiers de l’exposition puis créé avec l’AICA les Archives de la critique d’art et leur revue d’édition CRITIQUE D’ART. A travers elle, il s’intéresse à la mondialisation et au postcolonialisme qu’il ouvrira comme thème de recherche à l’INHA et objet d’une collection avec l’AICA : « Art Critics of the World ».

      Notes sur l’exposition et ses acteurs est publié par les Editions Hermann
      ISBN : 9791037031204 – 27 euros

    • Artothèque – Galerie Pierre Tal-Coat
    • 2024
    • Catherine Pouplain, Une aventure

    • Exposition
    • 13.01.24 → 27.04.24
      Exposition
      Artothèque – Galerie Pierre Tal-Coat
    • Dessiner est une aventure et cette exposition est une aventure. Je voudrais raconter quelque chose d’universel et de moi en même temps. Raconter des histoires, des sensations, des émotions, des sentiments. Raconter l’envie de nature, de paysages, de jardins désordonnés, de forêts profondes, de chemins énigmatiques. Raconter l’envie d’humains, d’étreintes, d’attentions et de regards. Raconter la rencontre de tout ça, les plaisirs et les déceptions. Comme une grande histoire en cours. Une histoire d’aventure dessinée où les formes et les couleurs explosent sous vos yeux.

    • Phakt, Centre Culturel Colombier
    • 2024
    • Yōkai

    • Exposition
    • https://www.artcontemporainbretagne.org/wp-content/uploads/Makiko-Furuichi-Yokai-PHAKT.jpg
      Visuel de l'exposition Yōkai de l'artiste Makiko Furuichi
    • 12.01.24 → 09.03.24
      Exposition
      Phakt, Centre Culturel Colombier
    • Makiko Furuichi

      Volontiers nourrie des réminiscences de son enfance japonaise, Makiko Furuichi développe un univers foisonnant où espèces vivantes, divinités et esprits divers cohabitent. Ses sujets, issus d’un monde peuplé de créatures mi-humaines mi-animales, sont les personnages flamboyants symbolisant à la fois l’inexplicable et l’invisible du monde.

       

      Née en 1987 à Kanazawa au Japon, Makiko Furuichi vit et travaille en France. Peintre, son médium de prédilection est l’aquarelle. Cette technique lui permet de développer des formes vaporeuses représentant des êtres issus de son imaginaire. En 2018, elle est lauréate du prix des Arts visuels de la Ville de Nantes. Elle a réalisé une exposition personnelle au Frac des Pays de la Loire, au Carré de Château-Gontier et participé aux nombreuses expositions.

       

      En 2019 elle a peint entièrement une chambre d’hôtel « Dream Jungle » dans le cadre du Voyage à Nantes. En 2021, elle fut la lauréate de la résidence Ackerman + Fontevraud et réalisa alors un plafond peint monumental visible jusqu’en 2023 dans les caves de la Maison de fines bulles Ackerman. En 2023 elle a été invitée pour exposer au musée national Marc-Chagall à Nice afin de fêter les 50 ans du musée.

       

      Pour le PHAKT, l’artiste-autrice propose une série de peintures monumentales, aux couleurs vives et aux motifs luxuriants, réalisées sur papiers, tissus ou directement sur le mur.

    • Galerie Pictura
    • 2024
    • Vincent Escalle

    • Non classé
    • 10.01.24 → 23.02.24
      Non classé
      Galerie Pictura
    • Vincent Escalle