Rennes (35700)

Informations Pratiques

Le Bon Accueil

Exposition

25.01.19 → 24.02.19
The Mirror of Daisy Bell, Mariska de Groot

Inspirée par l’histoire du son optique au cinéma, entre archéologie des médias et cinéma élargi, Mariska de Groot développe depuis plusieurs années des installations -sonores, lumineuses et cinétiques- , des performances, en se réappropriant le Variophone de Yevgeny Sholpo (1891-1951). Le Variophone,  l’un des systèmes mis au point en URSS dans les années 30 pour créer par impression  directe sur la bande optique des sons de synthèse, avait la particularité de se composer d’un système de roues diversement perforées pour moduler la lumière.

L’artiste néerlandaise s’est réapproprié ce dispositif, qui d’objet technique destiné à la seule impression sur film, devient l’élément central de son installation composée de grands disques ajourés. Ces derniers, mis en rotation, laissent passer par intermittence la lumière d’un projecteur dirigé vers une cellule photoélectrique avec pour fonction de traduire en signal électrique les variations d’intensité lumineuse. Une chaine de transductions qui aboutit à la génération de vibrations sonores diffusées dans l’espace d’exposition.
En déplaçant au centre de l’œuvre ce qui se trouve habituellement derrière le spectateur, dans la cabine de projection où le studio de montage, Mariska de Groot  invite à une expérience de cinéma élargi, où le dispositif devient le film.

Le titre de l’exposition fait pour partie référence au sélénium, un oligoélément utilisé dans les capteurs photoélectriques utilisés dans la technique du son optique. L’inventeur du photophone, Alexander Graham Bell, pensait nommer sa fille “Selenium” avant de renoncer et lui donner le nom de Daisy.

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES

  • Exposition présentée dans le cadre de la programmation OFF du festival Travelling.
  • Horaires : du jeudi au samedi de 14h à 18h et le dimanche de 15h à 18h
  •  
  • Vernissage le 24.01.19 à 18h30