(XXXXX)

Informations Pratiques

Domaine de Kerguéhennec

Exposition

31.03.19 → 02.06.19
Marc Couturier, Tutto per tutti

L’installation de Marc Couturier, présentée à l’été 2018 dans la Chapelle de la Trinité, en partenariat avec L’art dans les chapelles, sera maintenue durant toute la saison 2019.

Un paysage in situ réalisé dans le chœur de la Chapelle de la Trinité se déploie en regard du paysage extérieur.

Tutto per tutti, Domaine de Kerguéhennec

Marc Couturier s’est fait connaître par son travail sur les « Barques en lévitation ». C’est au début des années 90 que le concept de « Redressement » lui est venu : sous ce terme, Marc Couturier a réuni un ensemble d’œuvres « non faites de main d’homme » (en grec ancien acheiropoiète) dont la forme évoque providentiellement figures et paysages, facilement identifiables. Il nous les donne à voir, sans les modifier. Une feuille d’aucuba devient vitrail ; une plaque de placoplâtre devient un « Redressement » ; une promenade dans Amiens donne naissance aux « Cabochons », redressement virtuel d’éléments d’architecture ; une douelle* de foudre, trouvée dans un chai au Portugal, forme une sculpture primitive ; la présentation et la mise en lumière de fragments de douelle en « Teatrini » deviennent un ensemble de petits paysages…

Parallèlement, il développe une oeuvre «faite de main d’homme» qui invite à la contemplation ou à d’autres voyages : des « Lames » de samba recouvertes à la feuille d’or sont fichées dans les murs (exposition «Formes simples », Centre Pompidou Metz, juin 2014) ; les « Dessins du troisième jour », tracés à la mine de plomb sur papier ou au graphite pur sur d’immenses wall drawings (Musée de la Chasse et de la Nature, 2012 / Palais de Tokyo, exposition « Inside », oct-nov. 2014) évoquent la création dans la Genèse ; les dessins à la pointe d’argent sur toile préparée ou réalisés en wall drawings (MUDAM, Luxembourg / Exposition « Traces du Sacré » au Centre Pompidou, 2008) et tout dernièrement les pastels.

Marc Couturier est né en 1946, il vit et travaille à Paris.
Il est représenté par la galerie Laurent Godin, Paris

Source : Texte issu du site internet de l’Art dans les Chapelles : consultable ici